Il est certaines chansons à ne point chanter trop haut... A travers les murs de l'Opéra Garnier réside un air que tous murmurent et que nul ne chante : celui du Fantôme de l'Opéra... Qui sait de quelles sinistres partitions il sera l'auteur ?

 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La noblesse

Aller en bas 
AuteurMessage
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: La noblesse   Sam 17 Jan - 17:33

Voici donc a petite présentation concernant la noblesse, qu'elle soit de cour, de robe ou d'épée ^^


La noblesse Française

La noblesse, vous savez, là, ces noms avec des "de", "du", etc, fait encore bien rêver les gens. Bien que peu de gens soient titrés, ou du moins porteurs d'un réel titre (la noblesse usurpée ayant malheureusement été fréquente jusqu'à la Révolution); tous ou presque parmi les roturiers et les bourgeois rêvent d'avoir, à la suite de leur nom de plébéien, la petite particule "de" suivi fameux génitif désignant la terre lui appartenant... Seulement voilà, la noblesse est strictement réglementée, et il en existe à notre époque plusieurs types. Mais pour commencer, vous avez droit à une page d'histoire; laquelle est nécessaire pour la bonne compréhension de ce qui va suivre.



Un peu d'histoire...

La noblesse remonte à quand exactement? Fort simple... elle remonte aux temps immémoriaux du haut Moyen Âge, lorsque la féodalité n'était pas encore véritablement mise en place, et que les chevaliers conquéraient terres sur terres pour s'enrichir; avant de devenir Seigneurs locaux. Une fois promus Seigneurs, ces chevaliers se donnaient le nom de leur terre pour nom de famille, si l'on veut. Désignés par le nom de leur propriété, ces gens s'attitrèrent (eux même ou de la part d'un suzerain) certain titre, souvent duc d'ailleurs. On nomme cette catégorie de la noblesse la noblesse immémoriale. Excessivement rare, uniquement ducale à notre époque; il n'en substiste que trois grandes familles, que l'on nomme maisons:
les ducs de Rochechouart, de Rohan et d'Harcourt. La prise de ces noms de famille sans demande préalable auprès des administrateurs et accord de ceux ci est bien entendu prohibée!
Pour se faire, contacter Elisabeth de Castaignac (et seulement elle), qui pourra vous aider.


Bien entendu, le temps de la noblesse immémoriale n'allait pas vraiment durer des siècles: bientôt s'installa la féodalité, et tout changea plus ou moins: suzerains, vassaux, tout cela ne vous rappelle pas votre cours d'histoire? Non? Vraiment? Bon alors je réexplique... En gros, tout commence par un grand Seigneur, donc suzerain, un duc, par exemple. Celui-ci accueille sur ses terres d'autres Seigneurs moins importans. Un comte, par exemple, ou un vicomte. Donc, le comte ou le vicomte devient le vassal du duc. Et ainsi de suite, le comte accueille un vicomte, le vicomte accueille un baron, le baron un chevalier, et le chevalier un écuyer. A cette époque, la noblesse est dite noblesse d'épée car elle est acquise par la bravoure sur les champs de batailles, le courage, la guerre. Ces nobles là sont donc des guerriers, des chevaliers. Les titres entre comte et chevalier leurs sont donnés, mais il y a très rarement des ducs...


Ensuite, après cela dans l'ordre chronologique, vient la noblesse de robe. C'est la noblesse des magistrats, la noblesse de certains courtisans ou ministres, de hauts fonctionnaires, de juges... C'est la noblesse de ceux qui ne se battent pas mais qui se distinguent par leurs talents et leurs hautes études. C'est la noblesse des rois de France de l'époque de Louis XIV, la noblesse des courtisans... Cette noblesse peut porter tous les titres, bien qu'en certaines proportions tout de même.

C'est un peu avant (vers le 15ème siècle) qu'est créé le rang de marquis, lequel vient s'intercaler entre duc et comte. Ce qui explique la particularité étrange des titres donnés aux fils des ducs: ils sont comtes, et pas marquis.


Ensuite vient la révolution française, qui abolit totalement ce système féodal. Peu après, Napoléon Bonaparte instaure la noblesse d'empire. C'est une noblesse qui n'est plus rattachée à la terre, donc qui ne contient plus obligatoirement de particule, et ne sont plus forcément héréditaires (tout dépend d'une décision impériale nommée majorat). Ce qui fait, entre autres, que le comte Joseph Hugo, père de Victor, n'a pas transmis son titre à son fils... Par contre, Napoléon ne compte pas dans la hiérarchie les places de vicomte et de marquis.


Seconde révolution (en 1848 cette fois), nouvelle abolition des privilèges et de la noblesse, arrivée de Napoléon III, retour de la noblesse. Toutefois, ce dernier ne reprit que quelques titres, sans même les majorats, ce qui faisait que les titres accordés étaient uniquement personnels; et ne rapportaient aucune terre. Toutefois, par respect envers l'ancienne noblesse, il continuait à délivrer des arrêts d'investiture (autrement dit, il reconnaissait la noblesse héréditaire).

Et finalement, fin du règne de Napoléon et de son épouse, nouvelle abolition des titres de noblesse, définitive cette fois. Ce qui signifie que dès lors, plus personne ne peut être anobli en France (ce qui est encore valable en 2009); bien que la noblesse déjà existante lors de l'abolition continue à se transmettre.

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: La noblesse   Sam 17 Jan - 17:34

Et en 1882?



En 1882, le règne de l'Empereur Napoléon III avait pris fin. C'était le dernier monarque de France. Qui dit plus de monarque, dit aussi plus de noblesse valable, puisque la hiérarchie de la noblesse est abolie par le système démocratique... enfin, en théorie.
Une chose est sûre, on ne PEUT PLUS anoblir à partir de 1870, à la chute de Napoléon III. Mais les noms de la noblesse restent... Alors, que se passe-t-il?

En théorie...
Premièrement, les nobles peuvent conserver leur titre et par conséquent leur nom et leur terre, ils en sont propriétaires. Mais ils n'ont plus aucun pouvoir réel. Ils sont comtes, vicomtes, barons, etc, mais ça n'a plus aucune incidence sur leur puissance. Pour ceux d'entre eux qui ne sont pas ruinés, il reste l'argent, bien entendu. Argent qui leur est fort utile... En effet, certaines fortunes sont considérables, et les nobles en font souvent usage en mécénat ou pour diverses oeuvres de charité. Enfin, quand ils ne sont pas trop pingres pour cela...
Ils ont toujours des terres, pour ceux qui n'en ont pas été dépouillés par les révolutions diverses, en tout cas. Ils ont toujours des domestiques. Quand ils sont de noblesse antérieure à 1789 (ou de noblesse de majorat), leurs enfants héritent du titre selon la tradition. Quand ils ne le sont pas, leur titre meurt avec eux et leurs enfants n'héritent que de ce que possédait le père. Le titre? Il n'est plus qu'un patronyme.
Mais en réalité...

En réalité, en fait, les traditions sont encore ancrées dans les esprits. Le marquis sera toujours plus puissant que le comte, la comtesse supérieure à la baronne, et ainsi de suite. Les domestiques, malgré leur statut tout neuf d'égaux, continueront à faire des courbettes devant leurs maîtres. Les nobles continueront à se sentir puissants, bien que la classe bourgeoise les ait à moitié (pour ne pas dire quasiment totalement) évincés. Les bourgeois, par contre, auront moins de respect envers les nobles... Les nobles dont la fortune est encore assez importante (et Dieu sait qu'ils sont peu nombreux) continuent à vivoter et à vivre du produit de leurs terres...
Oh, certes, les choses changent... mais, lentement...


Le mécénat

C'est une des activités préférées de la noblesse encore assez fortunée pour s'y consacrer: patronner les arts. Ils sont un peu comme les sponsors de 2009, à l'exception qu'ils ne font pas leur publicité personnelle par la même occasion, en gros...
Un mécène, c'est un homme fortuné, pas forcément noble d'ailleurs, qui verse régulièrement à un artiste, un théâtre, un opéra, une troupe,..., des sommes d'argent assez conséquentes pour lui permettre de pratiquer son art sans se faire trop de souci quant au côté financier. Ces aides sont donc très précieuses... beaucoup de riches la pratiquent, mais particulièrement les nobles, qui sont souvent attachés à un art par tradition. Et d'ailleurs, l'art fait partie de leur éducation...


Les grandes familles nobles de France

Pour éviter les abus, nous avons décidé de noter ici les quelques noms (associés à leur titre) de noblesse autorisés en France. La noblesse étrangère est tolérée à certaines conditions, car bien que Paris soit assez cosmopolite, ce n'est pas une raison pour que tous les nobles de tous les autres pays y viennent, n'est-ce pas?

Une autre autorisation concerne les nobles du second Empire: ces titres étant éphémères, ils sont tolérés à certaines conditions, sans que le nom ne figure dans cette liste.


Ducs

- de Franchelys
- de Lanfort
- d'... (famille d'Anne-Helena d'Harcourt et de Freyja de Kristiansand)
- d'Albauchamps


Princes

- de Cothères
- de Lontmors
- de
- de
- de


Comtes

- d'Aubespin de Lontages (famille d'Elisabeth de Castaignac)
- de Chagny
- de Castaignac (famille du mari d'Elisabeth de Castaignac)
- d' Ignerolles
- de Commerins
- de Guémerain
- de Montchamps
- de
- de
- de
- de
- de


Vicomtes

- de Chagny
- de La Bélvière
- d'
- de Morée
- de
- de
- de


Barons

- de Chavrenay
- de Bernancier
- de Chelmont
- de Lamine
- Charences de Limandes
- du Lac
- de la Tresme
- d'Almène


En espérant que ce petit topic vous aura été utile...

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La noblesse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phantom of the Opera :: Décrets de l'Opéra :: Notre Univers :: Nos Moeurs-
Sauter vers: