Il est certaines chansons à ne point chanter trop haut... A travers les murs de l'Opéra Garnier réside un air que tous murmurent et que nul ne chante : celui du Fantôme de l'Opéra... Qui sait de quelles sinistres partitions il sera l'auteur ?

 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Publicité Type et News

Aller en bas 
AuteurMessage
Elswyn Zmeskall
~Altiste~
avatar

Nombre de messages : 392
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Alti
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Relations : .:Amours:.
Aucun
.:Amis:.
Elisabeth, plus qu'une amie, une soeur de coeur
.:Ennemis:.
Carlotta. Le fanty ?

Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Ici

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
900/2000  (900/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Publicité Type et News   Jeu 13 Nov - 22:26

Voici notre description type






The Phantom of the Opera


Description

Paris, 1882.

Ville de complaisance et de gaieté en ce temps de prospérité! Enfin la populace reprend du poil de la bête après des temps aussi lugubres. La guerre terminée, tous devaient se remettre au labeur, tentant de leur mieux de garder un esprit confiant. Peu à peu, les activités furent à nouveau la partie. Il régnait alors une étrange prospérité dans ce majestueux décor. Tout reprit son cours. Cependant, ne vous méprenez pas, cela ne signifiait pas que tout était de rose et de velours en cette Cité Lumière : contrebande, prostitution, meurtres, vols, autres, tout ceci existait aussi. Le crime n’est-il pas le plus vieux métier du monde? Heureusement, la gendarmerie veillait à ce que la paix réside au sein de la communauté. Ce n’était pas seulement les Parisiens qui devenaient une menace potentielle. Avec la fin de cette guerre, leur était arrivé une foule d’étrangers de toutes sortes et de tous pays, visiteurs, bourgeois, marchands, nobles, pourtant, dans tout ce beau monde, il restait des truands. Après tout, qui a dit que tout le monde vivait dans un monde parfait? Toutefois, une nouvelle agitation courait à travers les rues de Paris : la réouverture du Palais Garnier, construit par l’architecte du même nom avec l’aide d’un mystérieux associé, et qui, en ces temps de misère, en avait vu de bien des couleurs (il avait servi d'entrepôt aux Communards).

Construit en 1875, l’Opéra Garnier en avait ébloui plus d’un. Ses fresques exorbitantes, ses statues dorées à l’effigie de l’époque Antique, une scène somptueuse où toutes les grandes cantatrices et chanteurs du monde rêvaient de mettre les pieds un jour. Immense enceinte qui trônait de façon imposante en plein centre de Paris, elle avait de quoi être dévorée des regards de tous les passants. Mais dans cette magnifique bâtisse se cachait un étrange mystère dont tout Paris parlait. Une légende qui brûlait les lèvres de chaque habitant de l’Opéra, celle d’un homme qui n’était plus, celle d’un Fantôme. Selon les dires, celui-ci proviendrait d’une très vieille histoire, d’aussi loin qu’on puisse se souvenir, celle d’un homme défiguré qui s’y était caché et avait pris pour refuge cet havre de musique. Avec le temps, ce ragot ne fit que s’accroître, mais est-ce réellement une légende? Ça, personne ne peut le dire… Enfin, presque personne...

Ces chers directeurs, Messieurs Firmin et André, aidés de leur collègue, j’ai nommé Monsieur Moncharmin, pourraient en témoigner tout autrement… Ainsi que quelques autres, qui certifient avoir déjà eu affaire avec ce bougre masqué. Pff, sont-ils fous, ces hommes? Parfois, nous pouvons le croire. Les sceptiques, quant à eux, les accusent de folie. Mais qui a réellement raison? Votre jugement pourra vous en dire un peu plus... Mais, je vous en prie, prenez garde! Ce diablotin a plus d’un tour dans son sac. Imprévisible, ténébreux, l’ombre en elle-même, soyez effrayés, jeunes gens; et tenir votre langue pourrait vous épargner un départ bien précipité. Oiseau de mauvais augure logeant en Paris, le Jack l’éventreur français par excellence, l’homme sans visage... La cruauté de cet homme n’a pas d’égal, malheureusement pour vous, pauvres gens. Pourrez-vous y échapper? Cela ne dépend que de vous...

Et nous voici à ce moment fatidique, la montée d’une nouvelle étoile, Christine Daaé… Et il faut dire que depuis cela, le Fantôme prend un malin plaisir à se mêler de tout… Le mythe envahit vos rêves les plus fous, tout près de votre réalité… malheureusement, peut-être pas pour le meilleur… Mais qui sait? À vous de résoudre ce mystère. Entre réalité et fiction, la marge est bien fine...

Je vous souhaite donc une sincère et cordiale bienvenue dans ce monde effarouché qui déborde d'imagination. Mais, je vous en prie, avancez, gentes dames et gentilshommes, les portes de l’Opéra vous sont ouvertes… Pour combien de temps encore? À trop jouer avec le feu, on finit bien souvent par s’y brûler. Qui sera le prochain à se faire consumer?
C’est ainsi que l’histoire commence, à vous d’en écrire la suite…

Bien à vous.

F.


Dans ce forum, vous pourrez alors incarner un des personnages du livre ou inventer un personnage de toute pièce, que ce soit un artiste, un bourgeois mécène ou un truand.

De nombreux personnages des oeuvres sont encore à prendre (La Carlotta, de nombreux et célèbres Artistes…). Un trés bon niveau de RP est toutefois requis.


L'aventure vous tente? N'hésitez pas à venir vivre avec nous l’une des plus prospères et l'une des fabuleuses époques que Paris ait connu et marquez l’histoire du Fantôme de L'Opéra Garnier de votre empreinte...



Date de renaissance
Novembre 2008 (forum créé il y a plusieurs années maintenant)

Fondateurs Administrateurs
Erik Lancaster & Elisabeth de Castaignac

Administrateurs
Elswyn Zmeskall & Guillaume Fontaine

Nombre de membres
Une petite dizaine, nous n'attendons que vous...

Rôles les plus importants à incarner

De nombreux postes d'artistes restent encore à pourvoir au sein de notre prestigieux Opéra.
Voici où vous pourrez en trouver la liste : Artistes de l'Opéra

Voici où vous pourrez trouver tous nos postes vacants.


Nombre de messages
Plus de 300 messages au 15 novembre 2008.


http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/



Code:
[center][url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/forum.htm][img]http://illiweb.com/fa/pbucket.gif[/img][/url]

[color=violet][size=18][b]The Phantom of the Opera[/b][/size][/color]


[b][size=14]Description [/size][/b]

[justify][b]Paris, 1882.[/b]

[b]Ville de complaisance et de gaieté en ce temps de prospérité[/b]! Enfin la populace reprend du poil de la bête après des temps aussi lugubres. [b]La guerre terminée[/b], tous devaient se remettre au labeur, tentant de leur mieux de garder un esprit confiant. Peu à peu, les activités furent à nouveau la partie. Il régnait alors une étrange prospérité dans ce majestueux décor. Tout reprit son cours. Cependant, ne vous méprenez pas, cela ne signifiait pas que tout était de rose et de velours en cette Cité Lumière : contrebande, prostitution, meurtres, vols, autres, tout ceci existait aussi. Le crime n’est-il pas le plus vieux métier du monde? Heureusement, la gendarmerie veillait à ce que la paix réside au sein de la communauté. Ce n’était pas seulement les Parisiens qui devenaient une menace potentielle. Avec la fin de cette guerre, leur était arrivé une foule d’étrangers de toutes sortes et de tous pays, visiteurs, bourgeois, marchands, nobles, pourtant, dans tout ce beau monde,[b] il restait des truands[/b]. Après tout, qui a dit que tout le monde vivait dans un monde parfait? Toutefois, une nouvelle agitation courait à travers les rues de Paris : la réouverture du Palais Garnier, construit par l’architecte du même nom avec l’aide d’un mystérieux associé, et qui, en ces temps de misère, en avait vu de bien des couleurs (il avait servi d'entrepôt aux Communards).

Construit en 1875, [b]l’Opéra Garnier en avait ébloui plus d’un[/b]. Ses fresques exorbitantes, ses statues dorées à l’effigie de l’époque Antique, une scène somptueuse où toutes les grandes cantatrices et chanteurs du monde rêvaient de mettre les pieds un jour. Immense enceinte qui trônait de façon imposante en plein centre de Paris, elle avait de quoi être dévorée des regards de tous les passants. Mais dans cette magnifique bâtisse se cachait un étrange mystère dont tout Paris parlait. [b]Une légende qui brûlait les lèvres de chaque habitant de l’Opéra, celle d’un homme qui n’était plus, celle d’un Fantôme[/b]. Selon les dires, celui-ci proviendrait d’une très vieille histoire, d’aussi loin qu’on puisse se souvenir, celle d’un homme défiguré qui s’y était caché et avait pris pour refuge cet havre de musique. Avec le temps, ce ragot ne fit que s’accroître, mais est-ce réellement une légende? Ça, personne ne peut le dire… Enfin, presque personne...

Ces chers directeurs, Messieurs Firmin et André, aidés de leur collègue, j’ai nommé Monsieur Moncharmin, pourraient en témoigner tout autrement… Ainsi que quelques autres, qui certifient avoir déjà eu affaire avec ce bougre masqué. Pff, sont-ils fous, ces hommes? Parfois, nous pouvons le croire. Les sceptiques, quant à eux, les accusent de folie. Mais qui a réellement raison? Votre jugement pourra vous en dire un peu plus... Mais, je vous en prie, prenez garde! Ce diablotin a plus d’un tour dans son sac. Imprévisible, ténébreux, l’ombre en elle-même, soyez effrayés, jeunes gens; et tenir votre langue pourrait vous épargner un départ bien précipité. Oiseau de mauvais augure logeant en Paris, le Jack l’éventreur français par excellence, l’homme sans visage... [b]La cruauté de cet homme n’a pas d’égal[/b], malheureusement pour vous, pauvres gens. Pourrez-vous y échapper? Cela ne dépend que de vous...

Et nous voici à ce moment fatidique, [b]la montée d’une nouvelle étoile, Christine Daaé[/b]… Et il faut dire que depuis cela, le Fantôme prend un malin plaisir à se mêler de tout… Le mythe envahit vos rêves les plus fous, tout près de votre réalité… malheureusement, peut-être pas pour le meilleur… Mais qui sait? À vous de résoudre ce mystère. Entre réalité et fiction, la marge est bien fine...

Je vous souhaite donc une sincère et cordiale bienvenue dans ce monde effarouché qui déborde d'imagination. Mais, je vous en prie, avancez, gentes dames et gentilshommes, les portes de l’Opéra vous sont ouvertes… Pour combien de temps encore? À trop jouer avec le feu, on finit bien souvent par s’y brûler. Qui sera le prochain à se faire consumer?
C’est ainsi que l’histoire commence, à vous d’en écrire la suite…

Bien à vous.

F.


Dans ce forum, vous pourrez alors incarner un des personnages du livre ou inventer un personnage de toute pièce, que ce soit un artiste, un bourgeois mécène ou un truand. 

De nombreux personnages des oeuvres sont encore à prendre (La Carlotta, de nombreux et célèbres Artistes…). Un trés bon niveau de RP est toutefois requis.


L'aventure vous tente? N'hésitez pas à venir vivre avec nous l’une des plus prospères et l'une des fabuleuses époques que Paris ait connu et marquez l’histoire du Fantôme de L'Opéra Garnier de votre empreinte...
[/justify]


[b][size=14]Date de renaissance[/size][/b]
Novembre 2008 (forum créé il y a plusieurs années maintenant)

[b][size=14]Fondateurs Administrateurs[/size][/b]
Erik Lancaster & Elisabeth de Castaignac

[b][size=14]Administrateurs[/size][/b]
Elswyn Zmeskall & Guillaume Fontaine

[b][size=14]Nombre de membres[/size][/b]
Une petite dizaine, nous n'attendons que vous...

[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/nous-recherchons-t65.htm#335][color=violet][b]Rôles les plus importants à incarner[/b][/color][/url]

De nombreux postes d'artistes restent encore à pourvoir au sein de notre prestigieux Opéra.
Voici où vous pourrez en trouver la liste : [url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/artistes-de-l-opera-t5.htm][color=violet][b]Artistes de l'Opéra[/b][/color][/url]

Voici où vous pourrez trouver tous nos [url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/][color=violet][b]postes vacants[/b][/color][/url].


[b][size=14]Nombre de messages[/size][/b] 
Plus de 300 messages au 15 novembre 2008.


[url]http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/[/url][/center]


oOo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Dim 1 Fév - 11:36

News de Février 2009





Statistiques
Du fiat de la renaissance du forum après de longs mois d’abandon, les statistiques sont faussées. Nous nous excusons donc du désagrément encouru.

Avancée de l'histoire

En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

Un Bal Masqué vient de commencer dans le Foyer des Artistes de l’Opéra Garnier, bal auquel est conviée toute la bonne société parisienne. Les artistes vont commencer à jouer, les grands membres du bal masqué vont arriver dans leurs luxueux carosses…

Mais il y a un homme que toute cette belle activité insupporte : en effet, le Fantôme de l’Opéra, inactif ces derniers mois (Dieu sait pourquoi ?), est bien décidé à reprendre du service, et en force si possible ! Certes, il n’a eu de cesse ces derniers temps d’importuner une mécène avec ses demandes de salaire et tout le tralala, mais bien curieusement… il est prêt à recommencer son règne de peur sur l’Opéra ! Qui sera le prochain tué retrouvé pendu ? Serait-ce vous ? Nous n’en savons encore rien… mais restez donc bien prudent, la main à la hauteur du regard, et prenez garde, car dans les couloirs de l’Opéra rôde un bien dangereux mystère…


Spoiler:
 


Quelques particularités et Evénements du forum


-A peine le forum lancé, un système d’expérience en diverses matières (influence sociale, talent musical, etc) vient de naître… remercions pour cela Elswyn Zmeskall !



- Le forum vient de renaître de ses cendres, plus vigoureux et mieux organisé que la dernière fois ! Souhaitons-lui longue vie !



Postes spéciaux recherchés

La Carlotta

Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécéssité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?


Raoul de Chagny

La vicomte, mécène de l’Opéra, est épris de la jeune Christine Daaé, au grand damne du Fantôme, qui essaie de lui en faire voir de toutes les couleurs… Mais quelle sera la réaction du vicomte ?


Rôles les plus importants à incarner

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’Artistes ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous !

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Dim 1 Fév - 11:38

Code:
[center][color=gold][b][size=18]News de Février 2009[/size][/b][/color]


[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/index.htm][img]http://i67.servimg.com/u/f67/11/47/47/80/bann_f10.jpg[/img][/url]


[b][u]Statistiques[/u][/b]
Du fiat de la renaissance du forum après de longs mois d’abandon, les statistiques sont faussées. Nous nous excusons donc du désagrément encouru.

[b][u]Avancée de l'histoire[/u][/b]

[justify]En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

Un Bal Masqué vient de commencer dans le Foyer des Artistes de l’Opéra Garnier, bal auquel est conviée toute la bonne société parisienne. Les artistes vont commencer à jouer, les grands membres du bal masqué vont arriver dans leurs luxueux carosses…

Mais il y a un homme que toute cette belle activité insupporte : en effet, le Fantôme de l’Opéra, inactif ces derniers mois (Dieu sait pourquoi ?), est bien décidé à reprendre du service, et en force si possible ! Certes, il n’a eu de cesse ces derniers temps d’importuner une mécène avec ses demandes de salaire et tout le tralala, mais bien curieusement… il est prêt à recommencer son règne de peur sur l’Opéra ! Qui sera le prochain tué retrouvé pendu ? Serait-ce vous ? Nous n’en savons encore rien… mais restez donc bien prudent, la main à la hauteur du regard, et prenez garde, car dans les couloirs de l’Opéra rôde un bien dangereux mystère…
[/justify]

[spoiler][u][b][color=gold]Lancement du Bal Masqué de l’Opéra[/color][/b][/u]

Pour voir le topic en entier : [url=http://aleajactaest.forumsactifs.net/departement-de-la-justice-magique-f118/suite-du-proces-de-severus-un-medecin-a-domicile-enfin-presque-t429.htm#5395][color=gold][b]Ici[/b][/color][/url]

[color=goldenrod][i] Il est un fait indéniable que l'Opéra Garnier organise de très beaux Bals Masqués. Nous, peuple de Paris, n'en gardons encore que trop souvenance, lorsque l'on évoque devant nous les fastes de notre premier Bal de l'Opéra, celui de l'Inauguration. Ah, on peut bien dire que les messieurs qui tenaient ce fameux Opéra, soit messieurs Mercier et Lefèbvre, avaient dû goût et du faste! La réception avait été des plus chaleureuses non seulement, mais aussi des plus huppées, et il ne fut pas rare de voir dans cette ambiance toute droite inspirée des anciens bals de l'époque du Roy Soleil quelque jeune homme de bonne famille et de bonne fortune faire la cour à quelque jeune femme en tenue des plus cocasses... car les bals, à l'Opéra, sont toujours masqués... ou presque. Car il se trouve toujours être des imbéciles ou des trouble-fêtes pour ne pas se masquer en telle occasion... Enfin bon, passons.

En ce trente-et-un Décembre, jour du Réveillon, tout ce que Paris contenait de beau et d'élégant avait été convié à ce bal masqué. L'Opéra n'en avait plus vu depuis bien longtemps, force avait été de l'admettre, et un peu de réjouissances en ces temps encore ternis par les conséquences de la guerre franco-prussienne. Les festivités manquaient aux parisiens, peu habitués à la guerre, et ils ne voulaient qu'une seule chose en cet hiver à la fois enchanté et désolé: un peu de gaieté! Un peu de vin, beaucoup de vin pour certains, beaucoup de musique, du luxe, du faste, de la beauté, des femmes! Un bal, en d'autres termes, et pas un lieu de débauches comme en fréquentaient encore certains. Paris voulait danser, Paris voulait s'amuser? Hé bien, on allait fournir de l'amusement et de la danse à la belle Paris!

Les deux directeurs de l'Opéra Garnier, messieurs Moncharmin et André, avaietn décidé de jouer le grand jeu pour cette occasion rarissime. Tout avait été décoré avec tant de goût et de luxe que les gens n'osaient même pas se demander où avait été trouvé l'argent ayant servi à financer telle merveille. Certes, les fortunes des différents mécènes devaient y être pour quelque chose, mais à quel point, voilà une excellente question! Question que bien peu de gens se posaient, tant ils étaient ébaudis par la beauté, la somptuosité, de cette nouvelle fête. Tout le beau Paris y avait été convié, et les carosses défilaient sans cesse autour de la fontaine de la place de l'Opéra, déposant jeunes gens en tenue de bal extravagante, messieurs d'âge mûr galants et en costume noir, dames âgées sobrement vêtues et aux airs amusés, vieux messieurs les accompagnants. De l'autre côté de l'opéra arrivaient, bien plus modestement, les artistes vêtus de simples costumes, leurs instruments en main. Et les divas, et les chanteurs, entreraient par la grande porte le moment venu. Et les grands de ce monde particulier qu'était l'Opéra en même temps qu'eux: l'architecte Charles Garnier et son épouse, en premier lieu, suivi des Directeurs de l'Opéra, des mécènes, des prime donne et des premiers chanteurs. Le monde serait ébahi de la festivité prévue...

Mais, et si nous l'observions arriver, ce monde? [/i][/color]
[/spoiler]


[b][u]Quelques particularités et Evénements du forum[/u][/b]

[justify]
-A peine le forum lancé, un système d’expérience en diverses matières (influence sociale, talent musical, etc) vient de naître… remercions pour cela Elswyn Zmeskall !
[/justify]

[justify]
- Le forum vient de renaître de ses cendres, plus vigoureux et mieux organisé que la dernière fois ! Souhaitons-lui longue vie !
[/justify]


[b][u]Postes spéciaux recherchés[/u][/b]

[b]La Carlotta[/b]

[justify]Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécéssité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?
[/justify]

[b]Raoul de Chagny[/b]

[justify]La vicomte, mécène de l’Opéra, est épris de la jeune Christine Daaé, au grand damne du Fantôme, qui essaie de lui en faire voir de toutes les couleurs… Mais quelle sera la réaction du vicomte ?[/justify]

[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/nous-recherchons-t65.htm][color=gold][b]Rôles les plus importants à incarner[/b][/color][/url]

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’[b]Artistes[/b] ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

[b]The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous ![/b][/center]

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Dim 1 Mar - 15:30

News de Mars 2009





Statistiques

Nombre de membres : 18 (dont trois PNJ, deux inactifs et deux en cours de validation)
Nombre de messages : 741
Date de renaissance : Février 2009

Avancée de l'histoire

En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

De nouveaux chanteurs sont arrivés, en provenance de pays étrangers. Tous deux engagés, ils apportent à l’Opéra une touche d’exotisme qui n’est pas pour plaire à tous… En effet, le Fantôme, toujours aussi discret d’ailleurs, n’a pas l’air de beaucoup aimer le monde qui l’entoure, et surtout pas les diva qui pourraient faire de l’ombre à sa Christine Daaé ! Qu’est-il à prévoir pour ces dames ? une mort certaine ? Non, ce serait trop rapide… Disons que le match ne fait que commencer, et que l’ennemi ne vient que de débarquer.. Mais attention, ennemi ou pas ennemi… Les choses commenceront bientôt à se gâter !

En ce qui concerne le bal masqué, le beau monde Parisien y afflue doucement. Bientôt, le Maestro Erique Claudin donnera le la d’un archet autoritaire, et bientôt les gens danseront. Et bientôt… avec un peu de chance, croiserons-nous le Fantôme. Enfin, s’il daigne paraître…


Spoiler:
 


Quelques particularités et Evénements du forum


- Le forum stagne un peu, plus vite à cause du manque de membres que d’autre chose. Toutefois, le bal commence à se lancer, piano ma sano (lentement mais sûrement). Les RPs commencent doucement à fleurir, et c’est une bonne chose ^^



Postes spéciaux recherchés

La Carlotta

Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécéssité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?


Raoul de Chagny

La vicomte, mécène de l’Opéra, est épris de la jeune Christine Daaé, au grand damne du Fantôme, qui essaie de lui en faire voir de toutes les couleurs… Mais quelle sera la réaction du vicomte ?


Rôles les plus importants à incarner

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’Artistes ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous !

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Dim 1 Mar - 15:31

Code:
[center][color=gold][b][size=18]News de Mars 2009[/size][/b][/color]


[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/index.htm][img]http://i67.servimg.com/u/f67/11/47/47/80/bann_f10.jpg[/img][/url]


[b][u]Statistiques[/u][/b]

Nombre de membres : 18 (dont trois PNJ, deux inactifs et deux en cours de validation)
Nombre de messages : 741
Date de renaissance : Février 2009

[b][u]Avancée de l'histoire[/u][/b]

[justify]En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

De nouveaux chanteurs sont arrivés, en provenance de pays étrangers. Tous deux engagés, ils apportent à l’Opéra une touche d’exotisme qui n’est pas pour plaire à tous… En effet, le Fantôme, toujours aussi discret d’ailleurs, n’a pas l’air de beaucoup aimer le monde qui l’entoure, et surtout pas les diva qui pourraient faire de l’ombre à sa Christine Daaé ! Qu’est-il à prévoir pour ces dames ? une mort certaine ? Non, ce serait trop rapide… Disons que le match ne fait que commencer, et que l’ennemi ne vient que de débarquer.. Mais attention, ennemi ou pas ennemi… Les choses commenceront bientôt à se gâter !

En ce qui concerne le bal masqué, le beau monde Parisien y afflue doucement. Bientôt, le Maestro Erique Claudin donnera le la d’un archet autoritaire, et bientôt les gens danseront. Et bientôt… avec un peu de chance, croiserons-nous le Fantôme. Enfin, s’il daigne paraître…[/justify]

[spoiler][u][b][color=gold]Lancement du Bal Masqué de l’Opéra[/color][/b][/u]

Pour voir le topic en entier : [url=http://aleajactaest.forumsactifs.net/departement-de-la-justice-magique-f118/suite-du-proces-de-severus-un-medecin-a-domicile-enfin-presque-t429.htm#5395][color=gold][b]Ici[/b][/color][/url]

[color=goldenrod][i] Il est un fait indéniable que l'Opéra Garnier organise de très beaux Bals Masqués. Nous, peuple de Paris, n'en gardons encore que trop souvenance, lorsque l'on évoque devant nous les fastes de notre premier Bal de l'Opéra, celui de l'Inauguration. Ah, on peut bien dire que les messieurs qui tenaient ce fameux Opéra, soit messieurs Mercier et Lefèbvre, avaient dû goût et du faste! La réception avait été des plus chaleureuses non seulement, mais aussi des plus huppées, et il ne fut pas rare de voir dans cette ambiance toute droite inspirée des anciens bals de l'époque du Roy Soleil quelque jeune homme de bonne famille et de bonne fortune faire la cour à quelque jeune femme en tenue des plus cocasses... car les bals, à l'Opéra, sont toujours masqués... ou presque. Car il se trouve toujours être des imbéciles ou des trouble-fêtes pour ne pas se masquer en telle occasion... Enfin bon, passons.

En ce trente-et-un Décembre, jour du Réveillon, tout ce que Paris contenait de beau et d'élégant avait été convié à ce bal masqué. L'Opéra n'en avait plus vu depuis bien longtemps, force avait été de l'admettre, et un peu de réjouissances en ces temps encore ternis par les conséquences de la guerre franco-prussienne. Les festivités manquaient aux parisiens, peu habitués à la guerre, et ils ne voulaient qu'une seule chose en cet hiver à la fois enchanté et désolé: un peu de gaieté! Un peu de vin, beaucoup de vin pour certains, beaucoup de musique, du luxe, du faste, de la beauté, des femmes! Un bal, en d'autres termes, et pas un lieu de débauches comme en fréquentaient encore certains. Paris voulait danser, Paris voulait s'amuser? Hé bien, on allait fournir de l'amusement et de la danse à la belle Paris!

Les deux directeurs de l'Opéra Garnier, messieurs Moncharmin et André, avaietn décidé de jouer le grand jeu pour cette occasion rarissime. Tout avait été décoré avec tant de goût et de luxe que les gens n'osaient même pas se demander où avait été trouvé l'argent ayant servi à financer telle merveille. Certes, les fortunes des différents mécènes devaient y être pour quelque chose, mais à quel point, voilà une excellente question! Question que bien peu de gens se posaient, tant ils étaient ébaudis par la beauté, la somptuosité, de cette nouvelle fête. Tout le beau Paris y avait été convié, et les carosses défilaient sans cesse autour de la fontaine de la place de l'Opéra, déposant jeunes gens en tenue de bal extravagante, messieurs d'âge mûr galants et en costume noir, dames âgées sobrement vêtues et aux airs amusés, vieux messieurs les accompagnants. De l'autre côté de l'opéra arrivaient, bien plus modestement, les artistes vêtus de simples costumes, leurs instruments en main. Et les divas, et les chanteurs, entreraient par la grande porte le moment venu. Et les grands de ce monde particulier qu'était l'Opéra en même temps qu'eux: l'architecte Charles Garnier et son épouse, en premier lieu, suivi des Directeurs de l'Opéra, des mécènes, des prime donne et des premiers chanteurs. Le monde serait ébahi de la festivité prévue...

Mais, et si nous l'observions arriver, ce monde? [/i][/color]
[/spoiler]


[b][u]Quelques particularités et Evénements du forum[/u][/b]

[justify]
- Le forum stagne un peu, plus vite à cause du manque de membres que d’autre chose. Toutefois, le bal commence à se lancer, piano ma sano (lentement mais sûrement). Les RPs commencent doucement à fleurir, et c’est une bonne chose ^^ [/justify]


[b][u]Postes spéciaux recherchés[/u][/b]

[b]La Carlotta[/b]

[justify]Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécéssité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?
[/justify]

[b]Raoul de Chagny[/b]

[justify]La vicomte, mécène de l’Opéra, est épris de la jeune Christine Daaé, au grand damne du Fantôme, qui essaie de lui en faire voir de toutes les couleurs… Mais quelle sera la réaction du vicomte ?[/justify]

[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/nous-recherchons-t65.htm][color=gold][b]Rôles les plus importants à incarner[/b][/color][/url]

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’[b]Artistes[/b] ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

[b]The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous ![/b][/center]

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Mer 1 Avr - 12:44

News d’Avril 2009





Statistiques

Nombre de membres : 19 (dont trois PNJ, deux inactifs et deux en cours de validation)
Nombre de messages : 811
Date de renaissance : Février 2009

Avancée de l'histoire

En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

Alors que les nouveaux membres de l’Opéra font connaissance, alors que les musiciens s’accordent et regardent d’un air amusé les belles dames en robe à crinoline et les nobles messieurs en costume noir, deux « menaces » arrivent… Enfin, menaces… Une seule est de l’ordre sérieux ! En effet, du tréfond de ses cryptes, le Fantôme revêt (tel le loup de la chanson « promenons-nous dans les bois ») un à un son costume… Et, au fur et à mesure qu’il attache ses boutons de chemise, le temps de paix à l’Opéra s’amenuise ! Mais quand, quand va-t-il arriver ? Et surtout… comment ?
En parlant d’arrivée, l’autre menace concerne surtout les belles dames qui rivalisent de beauté et d’extravagance dans leurs tenues… car voici que paraît la reine du Bal, la mécène Elisabeth de Castaignac.

En ce qui concerne le bal masqué, le beau monde Parisien y afflue doucement. Bientôt, le Maestro Erique Claudin donnera le la d’un archet autoritaire, et bientôt les gens danseront. Et bientôt… avec un peu de chance, croiserons-nous le Fantôme. Enfin, s’il daigne paraître aux grands yeux du monde…

En attendant, une mezzo-soprano d’origine anglaise, Nalynda Standhope, feint le malaise histoire de faire d’autres connaissances… aux grands maux les grands remèdes ! Elisabet écoutera-t-elle son devoir de médecin, ou celui de Reine du Bal ?


Spoiler:
 


Quelques particularités et Evénements du forum


- Malgré une certaine lenteur dans le RP, dûe au manque de membres, le forum avance à son train, piano ma sano… Le bal masqué, quant à lui, se prolonge de plus en plus tandis qu’aux répétitions, l’Opéra voit de plus en plus de gens arriver, briguer certains postes… mais l’obtiendront-ils ? Voilà une question bien intéressante puisque le Fantôme rôde de ci, de là… fourrant son nez partout dans les affaires d’autrui, comme à son habitude.



Postes spéciaux recherchés

La Carlotta

Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécéssité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?


Raoul de Chagny

La vicomte, mécène de l’Opéra, est épris de la jeune Christine Daaé, au grand damne du Fantôme, qui essaie de lui en faire voir de toutes les couleurs… Mais quelle sera la réaction du vicomte ?


Rôles les plus importants à incarner

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’Artistes ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous !

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Mer 1 Avr - 12:44

Code:
[center][color=gold][b][size=18]News d’Avril 2009[/size][/b][/color]


[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/index.htm][img]http://i67.servimg.com/u/f67/11/47/47/80/bann_f10.jpg[/img][/url]


[b][u]Statistiques[/u][/b]

Nombre de membres : 19 (dont trois PNJ, deux inactifs et deux en cours de validation)
Nombre de messages : 811
Date de renaissance : Février 2009

[b][u]Avancée de l'histoire[/u][/b]

[justify]En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

Alors que les nouveaux membres de l’Opéra font connaissance, alors que les musiciens s’accordent et regardent d’un air amusé les belles dames en robe à crinoline et les nobles messieurs en costume noir, deux « menaces » arrivent… Enfin, menaces… Une seule est de l’ordre sérieux ! En effet, du tréfond de ses cryptes, le Fantôme revêt (tel le loup de la chanson « promenons-nous dans les bois ») un à un son costume… Et, au fur et à mesure qu’il attache ses boutons de chemise, le temps de paix à l’Opéra s’amenuise ! Mais quand, quand va-t-il arriver ? Et surtout… comment ?
En parlant d’arrivée, l’autre menace concerne surtout les belles dames qui rivalisent de beauté et d’extravagance dans leurs tenues… car voici que paraît la reine du Bal, la mécène Elisabeth de Castaignac.

En ce qui concerne le bal masqué, le beau monde Parisien y afflue doucement. Bientôt, le Maestro Erique Claudin donnera le la d’un archet autoritaire, et bientôt les gens danseront. Et bientôt… avec un peu de chance, croiserons-nous le Fantôme. Enfin, s’il daigne paraître aux grands yeux du monde…

En attendant, une mezzo-soprano d’origine anglaise, Nalynda Standhope, feint le malaise histoire de faire d’autres connaissances… aux grands maux les grands remèdes ! Elisabet écoutera-t-elle son devoir de médecin, ou celui de Reine du Bal ?[/justify]

[spoiler][u][b][color=gold]Arrivée de la Reine du Bal[/color][/b][/u]

Pour voir le topic en entier : [url=http://aleajactaest.forumsactifs.net/departement-de-la-justice-magique-f118/suite-du-proces-de-severus-un-medecin-a-domicile-enfin-presque-t429.htm#5395][color=gold][b]Ici[/b][/color][/url]
[i] Le carosse se retrouvait pris dans les embouteillages, les chevaux marchant encore moins vite qu'au pas, et la comtesse, prisonnière de l'intérieur confortable, regardait par la fenêtre la neige tomber lentement, telle une chute de plumes duveteuses sur Paris en ce jour du réveillon. Il était à peu près vingt heures, à en croire les cloches de Notre Dame qui avaient sonné il y a si peu de temps, quelques minutes à peine a priori, et la comtesse avait encore quelques minutes à patienter en regardant la neige: l'Opéra était en vue. Et déjà, la comtesse s'impatientait: elle avait toujours adoré les réceptions à l'opéra, elle avait toujours adoré la musique et les réceptions en général, et elle appréciait la danse. Soucieuse de son apparence, la comtesse jeta un oeil sur sa tenue, et sembla se rassénérer quelque peu: élue comme Reine du Bal, plus par ses contributions financières que pour les maigres mérites de sa non moins maigre beauté, il fallait bien l'avouer, elle avait intérêt à se montrer à la hauteur des espérances de la direction de l'Opéra!

Pourtant, si elle s'était regardée de plus près, elle n'aurait pas eu à s'en faire. Elle avait, tout spécialement pour l'occasion, fait faire une robe à sa mesure, robe à la fois assez simple vu les goûts parfois un peu extravagants de la demoiselle, et en même temps assez complexe pour se montrer à ce bal masqué, la digne Reine. Toute de velours bleu nuit, presque noire, la robe était à la fois simple et complexe, mais demeurait sans conteste élégante et appropriée aux danses: quoi de plus gênant pour danser qu'une crinoline telles que les avait portées sa mère il y a vingt ou trente ans? La robe d'Elisabeth était d'autant plus raisonnable qu'elle se devait d'ouvrir le bal, et qu'elle avait donc intérêt à danser plus que convenablement... La robe, donc, n'était pas énormément imposante, pas plus que de raison en tout cas, et pas plus que ce que la mode en exigeait: Elisabeth cédait facilement aux mondainités en tout genre. Ainsi revêtue de velours à la couleur de la nuit, une capeline de fourrure blanche négligemment getée sur ses épaules, les mains gantées de dentelle blanche et argentée, et parée de ses plus beaux atours, la comtesse avait toutes les chances de faire une reine du bal acceptable. Convenable. Mais guère plus.

Le valet en livrée qui siégeait aux côtés du cocher descendit, ouvrit la portière par la fenêtre de laquelle Elisabeth regardait le paysage quasiment fixe, et la comtesse s'aperçut à sa plus grande stupeur qu'ils étaient devant l'Opéra. Reprenant alors contenance, affichant un doux sourire de convenance et poignant dans sa jupe pour pouvoir s'extirper de la voiture, la jeune femme descendit posément de son moyen de transport, pour se retrouver à l'extérieur, aux prises avec le vent glacé. Se hâtant autant que possible, et plaignant en son for intérieur le cocher et le valet, grimpa avec une hâte difficilement dissimulée la volée d'escalier menant à l'intérieur de l'Opéra, traversa le hall d'un pas plus posé: la chaleur environnante était déjà bien plus agréable que cette maudite bise glacée qui soufflait à loisir dehors! Sourire aux lèvres, elle saluait d'une gracieuse révérence ou d'un signe de tête, suivant les rangs et les usages, les gens qu'elle croisait dans le hall, marchant tranquillement, élégamment vers le Foyer des Artistes, où avait présentement lieu la fête. Ou du moins, ses débuts...

La comtesse fut alors introduite par deux valets de l'opéra en livrée. A nouveau, les saluts, les discussions futiles, l'écoute des musiciens qui s'accordaient. Elle s'accorda même un petit moment, un très court instant, pour saluer le Konzertmeister (qui avait été son professeur de violon il fut un temps), son frère de coeur Elswyn Zmeskall, ainsi que, plus formellement cette fois ci, les autres musiciens de l'orchestre. Inutile de tailler une bavette avec eux, n'est-ce pas? Le bal allait bientôt commencer. Rapidement, Elisabeth, en sa qualité de reine du bal, se fondit dans la foule pour mieux s'évaporer quelque part entre deux groupes. Qui serait le roi du bal, elle l'ignorait, et préférait encore l'ignorer (c'était plus prudent). Tout ce qu'elle savait, c'était que ce monsieur, probablement l'un des mécènes de l'Opéra, l'inviterait à danser... Simple, non? Alors, tranquillement, Elisabeth savoura les derniers moments qu'elle passait en sa qualité de simple convive... Car ça n'allait pas durer...[/i][/spoiler]


[b][u]Quelques particularités et Evénements du forum[/u][/b]

[justify]
- Malgré une certaine lenteur dans le RP, dûe au manque de membres, le forum avance à son train, piano ma sano… Le bal masqué, quant à lui, se prolonge de plus en plus tandis qu’aux répétitions, l’Opéra voit de plus en plus de gens arriver, briguer certains postes… mais l’obtiendront-ils ? Voilà une question bien intéressante puisque le Fantôme rôde de ci, de là… fourrant son nez partout dans les affaires d’autrui, comme à son habitude.[/justify]


[b][u]Postes spéciaux recherchés[/u][/b]

[b]La Carlotta[/b]

[justify]Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécéssité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?
[/justify]

[b]Raoul de Chagny[/b]

[justify]La vicomte, mécène de l’Opéra, est épris de la jeune Christine Daaé, au grand damne du Fantôme, qui essaie de lui en faire voir de toutes les couleurs… Mais quelle sera la réaction du vicomte ?[/justify]

[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/nous-recherchons-t65.htm][color=gold][b]Rôles les plus importants à incarner[/b][/color][/url]

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’[b]Artistes[/b] ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

[b]The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous ![/b][/center]

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Dim 3 Mai - 14:02

News d’Avril 2009





Statistiques

Nombre de membres : 15 (dont trois PNJ, un inactif)
Nombre de messages : 851
Date de renaissance : Février 2009

Avancée de l'histoire

En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

Les rencontres vont visiblement très bon train. Alors que Freyja de Kristiansand et la famille Garnier au grand complet discutent, que les musiciens commencent à trouver le temps long entre l’accord de leur instrument et le début du bal, certains événements louches commencent à pointer le bout de leurs nez crochus…

La baronne Anne-Helena d’Harcourt se retrouve confrontée à un souci d’envergure : son amant, un godelureau sans naissance ni fortune, a décidé de la suivre au bal ! Affublé du nom anglais de sir William Parr, architecte, il retrouve sa bien-aimée… et est introduit par un drôle de monsieur qui lui est inconnu, mais qui lui semble bien le connaître…

Lady Nalynda Standhope, quant à elle, a décidé de feindre le malaise pour se trouver un beau jeune homme à qui parler, et éventuellement pour la faire danser. Manque de chance, le seul à sembler présentement s’intéresser à elle est le maître de Concert Erique Claudin, d’un certain âge et d’une apparence très… commune. Pas de chance !

Au milieu de tout cela, Elisabeth de Castaignac attend son triomphe, les musiciens attendent leur maître de concert, et le Fantôme attend son heure… Ah oui, car le cher fantôme a décidé de venir mine de rien se faufiler parmi les danseurs, histoire d’avoir de quoi s’amuser un peu… Dans quel sens, nous verrons bien. Après avoir introduit le fameux sir William Parr, quels seront ses desseins ? il ne le connaît certes pas pour rien…


Spoiler:
 


Quelques particularités et Evénements du forum


- Malgré une certaine lenteur dans le RP, dûe au manque de membres, le forum avance à son train, piano ma sano… Le bal masqué, quant à lui, se prolonge de plus en plus tandis qu’aux répétitions, l’Opéra voit de plus en plus de gens arriver, briguer certains postes… mais l’obtiendront-ils ? Voilà une question bien intéressante puisque le Fantôme rôde de ci, de là… fourrant son nez partout dans les affaires d’autrui, comme à son habitude.



Postes spéciaux recherchés

La Carlotta

Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécessité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?


Raoul de Chagny

Le vicomte, mécène de l’Opéra, est épris de la jeune Christine Daaé, au grand damne du Fantôme, qui essaie de lui en faire voir de toutes les couleurs… Mais quelle sera la réaction du vicomte ?


Rôles les plus importants à incarner

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’Artistes ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous !

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Dim 3 Mai - 14:02

Code:
[center][color=gold][b][size=18]News d’Avril 2009[/size][/b][/color]


[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/index.htm][img]http://i67.servimg.com/u/f67/11/47/47/80/bann_f10.jpg[/img][/url]


[b][u]Statistiques[/u][/b]

Nombre de membres : 15 (dont trois PNJ, un inactif)
Nombre de messages : 851
Date de renaissance : Février 2009

[b][u]Avancée de l'histoire[/u][/b]

[justify]En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

Les rencontres vont visiblement très bon train. Alors que Freyja de Kristiansand et la famille Garnier au grand complet discutent, que les musiciens commencent à trouver le temps long entre l’accord de leur instrument et le début du bal, certains événements louches commencent à pointer le bout de leurs nez crochus…

La baronne Anne-Helena d’Harcourt se retrouve confrontée à un souci d’envergure : son amant, un godelureau sans naissance ni fortune, a décidé de la suivre au bal ! Affublé du nom anglais de sir William Parr, architecte, il retrouve sa bien-aimée… et est introduit par un drôle de monsieur qui lui est inconnu, mais qui lui semble bien le connaître…

Lady Nalynda Standhope, quant à elle, a décidé de feindre le malaise pour se trouver un beau jeune homme à qui parler, et éventuellement pour la faire danser. Manque de chance, le seul à sembler présentement s’intéresser à elle est le maître de Concert Erique Claudin, d’un certain âge et d’une apparence très… commune. Pas de chance !

Au milieu de tout cela, Elisabeth de Castaignac attend son triomphe, les musiciens attendent leur maître de concert, et le Fantôme attend son heure… Ah oui, car le cher fantôme a décidé de venir mine de rien se faufiler parmi les danseurs, histoire d’avoir de quoi s’amuser un peu… Dans quel sens, nous verrons bien. Après avoir introduit le fameux sir William Parr, quels seront ses desseins ? il ne le connaît certes pas pour rien…
[/justify]

[spoiler][u][b][color=gold]Anne-Helena d’Harcourt retrouve son amant[/color][/b][/u]
Pour voir le topic en entier : [url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/le-foyer-des-artistes-f14/un-bal-masque-a-l-opera-t116.htm#917][color=gold][b]Ici[/b][/color][/url]
[i]Anne perdait son temps au bar. Vint un temps où elle se décida à s’accoter sur celui-ci et admirer la foulée. Tiens donc…Sa si chère cousine était là et semblait ne pas se sentir dans toutes ses aises. La baronne se sentit un peu coupable de l’avoir abandonné si rapidement. Après tout, cette jeune femme ne connaissait absolument personne dans le fameux monde parisien dans lequel elle, elle était née. Elle bu donc sont verre d’un trait avant de s’avancer vers la dame qu’était sa parente. Mais, elle se fit rapidement doubler par un homme. Un homme de certain âge qui, malgré cela, avait l’air d’un gentleman. À les regarder, la jeune d’Harcourt se mit à sourire. Au moins, sa cousine ne serait plus seule…De toute façon, elle avait déjà l’air de se sentir beaucoup mieux...n’est-ce pas?

Cependant, si sa cousine avait trouvé bonne compagnie elle, elle commençait à trouver le temps long…Mises à part quelques salutations mondaines, elle n’avait rencontré personne qui pouvait ne serait-ce que penser l’intéresser. Elle ne pensait pas que personne était assez bien pour elle, loin de là, cependant, en ce moment, elle n’avait que son cher Anthony dans la tête…Ô pauvre jeune femme qu’elle était. Conquise par un homme qui ne pourrait que lui apporter malheur et inconfort.

Parlant de ce jeune voyou? Que faisait-il? Avait-il quitté la demeure des d’Harcourt comme elle le lui avait demandé?...Malheureusement, non. Le jeune homme était resté…Comme un voleur, il s’était introduit dans la chambre des maîtres et avait fouillé. Ce n’était pas qu’il voulait voler ou quoi que ce soit de ce genre seulement, il ne pouvait se résigner à laisser partir sa flamme comme ça. Une idée lui avait traversée l’esprit : pourquoi ne pas aller la rejoindre, sa si chère dame? Après tout, il n’aurait qu’à enfiler un chic costume du père d’Harcourt et le tout passerait comme dans du beurre…du moins, c’était ce qu’il pensait…

Alors qu’il rôdait autour de l’opéra, il se fit accoter par un homme. Une voix que, bien malgré lui, il connaissait bien. Ce dernier l’avait arrêté dans sa recherche d’une entrée. Des dettes, encore…Ce cher Anthony était criblé de dettes. Il était un joueur qui n’avait pas de limite. Jamais il ne voulait s’arrêter et, avec l’alcool, c’était encore pire…

« Ne doutez pas de moi, vous aurez ce que vous voulez… »Eut-il comme seule réponse…Que vouliez-vous qu’il dise? Après tout, c’était lui la proie, cette fois…Et voilà que l’homme en rouge se décida à partir…Une autre éclair de génie vint frapper le truand : Pourquoi ne pas entrer à ses côtés? Comme cela, il pourrait passer un peu plus inaperçu et rejoindre sa bien-aimée plus rapidement, histoire d’en tirer plus de plaisir. Après tout, cette soirée était folle pour tout le monde…

Le sombre inconnu ne dit pas un mot. Il sembla accepter que le joueur le suive. Mais, Anthony n’avait encore rien vu…Alors que les deux hommes faisaient leur entrée, l’homme en rouge le présenta comme un anglais avant de se défiler. Le salaud! Anthony devenait maintenant William Parr, un architecte. Le pauvre homme ne savait rien en architecture ni même un mot d’anglais! Comment allait-il se débrouiller? Il suffisait que personne ne lui adresse la parole…Dans le cas contraire, il pourrait prendre un accent anglais chose qui, pour lui, n’était pas des plus facile.

Pendant tout ce grabuge, Anne était restée au bar. Elle devait avoir l’air d’une adepte des boissons forte, cette chère jeune femme! Mais bon, en quoi cela pouvait bien la déranger. Personne en ces lieux n’allait la reconnaître comme cela. N’était-ce pas là le grand avantage d’un bal masqué. Donc le début de la soirée se déroula d’une façon un peu linéaire jusqu’à temps que deux personnages firent leur irruption dans la grande enceinte. Tout d’abord, Anne remarqua un homme. Un beau grand ténébreux vêtu de noir et de rouge pour qui elle ne donnerait pas sa place pour séduire. C’était le Baron de Suffolk. Tiens donc, elle n’avait jamais rencontré cet homme. Peut-être que la soirée allait tourner en sa faveur…L’espace d’un moment, elle avait oublié son cher amant mais, la réalité lui avait rapidement rappelé puisque, derrière l’homme qu’elle reluquait, se trouvait un autre homme…un homme dont, même si elle ne voulait se l’admettre, elle se doutait de l’identité. William Parr, architecte…Elle en doutait? Lorsque celui-ci fit un mouvement, il n’y eut plus de doute. Entre mille, Anne-Helena pouvait le reconnaître. Cette mâchoire carrée, ces larges épaules, ce regard méchant, cette démarche fringante et ces manières rustres le trahissait. L’espace d’un moment, la baronne devint toute fébrile. Quelle ne fut pas son excitation de voir l’homme à qui elle ne cessait de penser devant elle. Cependant, cette montée d’adrénaline redescendit aussi vite…Elle devait le rejoindre et le camoufler…De plus, il avait mis les habits d’Harcourt! Ô dieu, quelle misère!

Elle marcha rapidement à travers la foule. Tout ce qu’elle espérait, c’était que personne ne l’intercepte. Elle passa près de l’homme en rouge qu’elle avait remarqué plus tard sans négliger de lui accorder un regard. Après tout, joueuse qu’elle était n’allait certainement pas passé à côté d’un bel homme sans le regarder! Qui pouvait-il ben être? Et surtout, comment se faisait-il qu’Anthony était rentré avec lui? Toutes ces questions seront posées plus tard.

Elle arriva rapidement au bras de son amant. Elle voulut le réprimander, lui dire que ce qu’il faisait était mal mais, lorsque leurs regards se croisèrent, elle se tut. Son cœur chavira. Sans mot dire, ils s’embrassèrent comme de gourmands tourtereaux  sans même ne serait-ce que penser aux gens qui les entouraient. Réalisant qu’elle jouait un jeu dangereux, Anne et Anthony quittèrent un peu la foulée, histoire de discuter en sécurité et à l’abris des yeux et des oreilles des autres…D’ailleurs, si quelqu’un remarquait les habits d’Harcourt? Qu’allait-elle pouvoir faire? Peut-être dire que c’était son cousin anglais? Un cousin par alliance? Mais voyons! Vous en connaissez beaucoup des demoiselles qui embrassent leur cousin! Elle devait trouver une solution! Ils allèrent donc dans une salle adjacente à la salle de bal.  [/i] 

[b]- Anthony, que fais-tu là? C’est très risqué![/b]

[i]Dit-elle en état de panique! « Disons que j’avais envie de te voir, envie de toi! » Dit-il de son arrogance habituelle. Anne-Helena ne répondit que par un long soupire avant d’arranger l’allure de son compagnon. Parfois, elle se sentait comme sa mère. Elle devait toujours s’assurer qu’il fasse de bêtise… Elle commença par tenter de changer l’habit pour qu’il ressemble un peu moins à celui de son père. Elle enleva le ruban coloré aux couleurs des d’Harcourt et enleva le petit blason brodé sur la poche avant du mieux qu’elle put. Fort heureusement, ils n’avaient pas l’air d’un couple…Lui, portait un masque verts émeraude et blanc alors qu’elle, elle portait le rouge et le doré.[/i]

[i]Ils étaient maintenant seuls et inconnus de tous…Du moins, pour ce qui est d’Anthony, ou plutôt William…Pour ce soir, Anne-Helena serait avec William Parr, un architecte anglais…! Quelle belle affaire! Pauvre Anne, toujours dans le pétrin. Au moins, personne ne les avait remarqué! Ils allaient rester à l’écart jusqu’à ce que la soirée soit un peu plus arrosée et donc, plus sécuritaire. [/i]

[i]« Pourquoi ne pas en profiter? » se disait Anthony. Alors, ce ne fut pas long qu’ils se retrouvèrent collés l’un contre l’autre. Fort heureusement, ils étaient seuls. Cela allait-il durer?  [/i] [/spoiler]


[b][u]Quelques particularités et Evénements du forum[/u][/b]

[justify]
- Malgré une certaine lenteur dans le RP, dûe au manque de membres, le forum avance à son train, piano ma sano… Le bal masqué, quant à lui, se prolonge de plus en plus tandis qu’aux répétitions, l’Opéra voit de plus en plus de gens arriver, briguer certains postes… mais l’obtiendront-ils ? Voilà une question bien intéressante puisque le Fantôme rôde de ci, de là… fourrant son nez partout dans les affaires d’autrui, comme à son habitude.[/justify]


[b][u]Postes spéciaux recherchés[/u][/b]

[b]La Carlotta[/b]

[justify]Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécessité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?
[/justify]

[b]Raoul de Chagny[/b]

[justify]Le vicomte, mécène de l’Opéra, est épris de la jeune Christine Daaé, au grand damne du Fantôme, qui essaie de lui en faire voir de toutes les couleurs… Mais quelle sera la réaction du vicomte ?[/justify]

[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/nous-recherchons-t65.htm][color=gold][b]Rôles les plus importants à incarner[/b][/color][/url]

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’[b]Artistes[/b] ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

[b]The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous ![/b][/center]

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Jeu 4 Juin - 5:05

News de Juin 2009





Statistiques

Nombre de membres : 20 (dont trois PNJ, un inactif et deux en attente de validation)
Nombre de messages : 936
Date de renaissance : Février 2009

Avancée de l'histoire

En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

Raoul de Chagny, vicomte de son état, vient de faire son entrée au bal masqué ! Sourire aux lèvres derrière son loup blanc, le jeune séducteur recherche sa promise Christine Daaé, de laquelle il veut obtenir une danse… et plus si affinités, éventuellement. Sait-il seulement que le Fantôme de l’Opéra est dans la place ? Il faut croire que non car s’il était au courant, peut-être serait-il plus prudent ?

Les musiciens s’accordent, Claudin, le Maître de Concert, quant à lui, prend congé de la charmante jeune femme qu’il a rencontrée pour vaquer à ses occupations.

La noblesse se réunit : entre le vicomte de Chagny, la comtesse de Castaignac, la duchesse de Kristiansand et la baronne d’Harcourt, le beau monde est de sortie !

Et le Fantôme, que fait-il ?


Spoiler:
 


Quelques particularités et Evénements du forum


- Explosion démographique avec cinq nouveaux membres. Espérons que cela continue ainsi !!!



Postes spéciaux recherchés

La Carlotta

Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécessité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?


Richard Firmin

Directeur de l’Opéra associé à M. Gilles André, il est facilement impressionné par le personnage du Fantôme, et tente de son mieux de sauver sa peau (et sa fortune) des griffes de celui-ci en cédant à ses caprices, au contraire de son collègue.


Gilles André

Directeur de l’Opéra associé à M. Richard Firmin, il est colérique et rebelle, et ne connaît rien à la musique ni au théâtre. Il n’est pas superstitieux, ne crois pas en la légende du Fantôme de l’Opéra, et retient Firmin trop vite conciliant à ce sujet.


Rôles les plus importants à incarner

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’Artistes ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous !

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Jeu 4 Juin - 5:07

Code:
[center][color=gold][b][size=18]News de Juin 2009[/size][/b][/color]


[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/index.htm][img]http://i67.servimg.com/u/f67/11/47/47/80/bann_f10.jpg[/img][/url]


[b][u]Statistiques[/u][/b]

Nombre de membres : 20 (dont trois PNJ, un inactif et deux en attente de validation)
Nombre de messages : 936
Date de renaissance : Février 2009

[b][u]Avancée de l'histoire[/u][/b]

[justify]En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

Raoul de Chagny, vicomte de son état, vient de faire son entrée au bal masqué ! Sourire aux lèvres derrière son loup blanc, le jeune séducteur recherche sa promise Christine Daaé, de laquelle il veut obtenir une danse… et plus si affinités, éventuellement. Sait-il seulement que le Fantôme de l’Opéra est dans la place ? Il faut croire que non car s’il était au courant, peut-être serait-il plus prudent ?

Les musiciens s’accordent, Claudin, le Maître de Concert, quant à lui, prend congé de la charmante jeune femme qu’il a rencontrée pour vaquer à ses occupations.

La noblesse se réunit : entre le vicomte de Chagny, la comtesse de Castaignac, la duchesse de Kristiansand et la baronne d’Harcourt, le beau monde est de sortie !

Et le Fantôme, que fait-il ?
[/justify]

[spoiler][u][b][color=crimson]Raoul de Chagny arrive au Bal Masqué.[/color][/b][/u]
Pour voir le topic en entier : [url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/le-foyer-des-artistes-f14/un-bal-masque-a-l-opera-t116.htm#953][color=darkred]
[b]Ici[/b][/color][/url]

[i]Le grand, le beau jour était là ! Jeune mécène à peine promu, mais pourtant déjà si important (à ses yeux du moins) à l'Opéra, Raoul avait décidé de ce mettre ce soir sur son trente-et-un. Fi de tous ces rustres vêtus de simples costumes, lui porterait le domino de la commedia de'll arte, rien de moins ! En version améliorée, bien entendu, il n'était pas l'un de ces petits saltimbanques, italiens qui plus est, qui dansent sur les tréteaux en interprétants leurs spectacles stupides ! Non, il était le vicomte Raoul Delarouet de Chagny, ce qui en soi était bien loin d'être rien ! Et, du fait qu'il était titré tout comme du fait qu'il était mécène, il avait tout intérêt à se montrer digne de la plus grande classe à l'occasion de ce bal, sans pourtant exagérer toutefois, ni dans un sens, ni dans l'autre. Il avait donc choisi le domino beige, car le beige et le blanc lui allaient mieux que le noir, tout simplement ; et avait été faire confectionner celui-ci chez une bonne tailleuse de Paris. Et le résultat était, il fallait bien reconnaître ça du moins, parfaitement à la hauteur de ses espérances, pour ne pas dire qu'il le satisfaisait amplement.

Blanc, donc, comme il l'avait choisi, le costume pouvait difficilement l'être plus que cela : taillé en grande partie dans du satin blanc ou du brocart beige, il se composait d'un haut-de-chausses de brocart beige à la mode du siècle dernier, à la cour du roi Louis XVI ; d'une chemise de coton d'un blanc éclatant recouvert d'une veste du même brocart ; d'une cape de brocart, de bas de soie blancs et de chaussures à l'ancienne de couleur marron, car le noir eût trop juré avec le reste. Au reste, il avait aussi une paire de gants de cuir clair, un chapeau à plumes, sans oublier l'inévitable loup de velours beige brodé de blanc et de doré. Vénitien, lui ? Allons donc ! Juste un tout petit peu... et encore. C'était si élégant, d'être ainsi ! Après avoir passé un bon moment à s'admirer dans le miroir, à avoir bien vérifié que sous tout son brocart et toute sa dentelle, il était impeccable ; alors seulement Raoul de Chagny s'estima assez digne pour pénétrer dans l'enceinte du théâtre qu'il régissait depuis peu avec l'aide de sa charmante cousine, ainsi que celle des directeurs nommés pour cette tâche, bien évidemment ! Ce soir, le vicomte de Chagny avait bien l'intention d'éblouir ! De charmer, de séduire, de danser, de faire la fête en toute élégance et en tout raffinement ! Et de retrouver Christine Daaé. Pourvu qu'elle soit là...

A peine la portière de sa voiture lui fut-elle ouverte par son laquais qu'il sauta à bas du moyen de transport, et à peine le vit-on passer qu'il se hâtait déjà sur les marches de marbre, pénétrait dans le majestueux bâtiment et se glissait le long des couloirs, retrouvant après quelques minutes de marche effrénée le Foyer des Artistes dans lequel avait lieu la réception. Et quelle réception, par tous les saints ! S'il n'avait eu ce masque qui masquait si bien (car telle était sa fonction, n'est-ce pas ?) ses traits... en fait, qui ne masquait que ses yeux, mais c'était largement suffisant, il aurait eu l'air presque... surpris. Mais non, ç'aurait été bien inconvenant ! Et l'inconvenance, en ce soir où pour une rare fois dans sa vie il affichait, à l'instar de son frère aîné Philippe, son air noble le plus altier, ce n'était pas la chose qu'il désirait le plus, ma foi... Alors, le vicomte cacha bien rapidement sous ce masque de nonchalant intérêt léger pour ce qui se passe autour de lui son hypothétique stupéfaction, et avança de son pas léger dans la foule. Certains le saluaient d'une légère révérence à laquelle il répondait toujours, d'autres point. Il n'en avait cure : peut-être ne le reconnaissait-on tout simplement pas ?

Il porta un regard circulaire sur l'assistance, cherchant à repérer les principales personnes qu'il connaissait. Assise dans un coin, sa comtesse de cousine discutait avec une personne qui lui était connue, puisqu'il s'agissait de Charles Garnier, architecte de l'Opéra qui porte son nom. Plus loin dans l'assemblée, les directeurs, aux costumes aussi ridicules que possible, amusaient leurs femmes. La grande chanteuse Carlotta Giudicelli s'amusait à taquiner un jeune homme dont le loup noir cachait mal la rougeur des joues ; et le mari de ladite chanteuse la regardait d'un air torve. Le Konzertmeister Claudin faisait, ah coutumière galanterie !, la révérence à une jeune femme épaisse qu'il ne connaissait point. Et Christine... n'était de toute évidence pas présente. Ou pas encore. Un autre costume attira son attention, porté par un homme qu'il ne connaissait pas mais dont le faste semblait presque faire concurrence au sien. Presque.

Il cessa alors d'observer la foule tout en ne bougeant pas, et partit à la recherche de sa belle.[/i] [/spoiler]


[b][u]Quelques particularités et Evénements du forum[/u][/b]

[justify]
- Explosion démographique avec cinq nouveaux membres. Espérons que cela continue ainsi !!![/justify]


[b][u]Postes spéciaux recherchés[/u][/b]

[b]La Carlotta[/b]

[justify]Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécessité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?
[/justify]

[b]Richard Firmin[/b]

[justify]Directeur de l’Opéra associé à M. Gilles André, il est facilement impressionné par le personnage du Fantôme, et tente de son mieux de sauver sa peau (et sa fortune) des griffes de celui-ci en cédant à ses caprices, au contraire de son collègue.[/justify]

[b]Gilles André[/b]

[justify]Directeur de l’Opéra associé à M. Richard Firmin, il est colérique et rebelle, et ne connaît rien à la musique ni au théâtre. Il n’est pas superstitieux, ne crois pas en la légende du Fantôme de l’Opéra, et retient Firmin trop vite conciliant à ce sujet.[/justify]

[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/nous-recherchons-t65.htm][color=crimson][b]Rôles les plus importants à incarner[/b][/color][/url]

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’[b]Artistes[/b] ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

[b]The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous ![/b][/center]

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Mar 7 Juil - 8:15

News de Juillet 2009





Statistiques

Nombre de membres : 21 (dont trois PNJ, un inactif et deux en attente de validation)
Nombre de messages : 1102
Date de renaissance : Février 2009

Avancée de l'histoire

En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

Le bal est lancé ! De la pointe de son archet autoritaire, le konzertmeister Erique Claudin vient de battre la première mesure avant de lancer l’orchestre au complet dans une danse effrénée, au son des valses de Johann Strauss fils. Il fait donc danser la fine fleur de la noblesse et des artistes de l’opéra, étant donné que les deux castes sociales se mélangent ce soir sans le moindre complexe ! En effet, la reine du Bal ayant pris pour cavalier le violoniste Maximilien Elvédance, le reste du groupe s’est empressé de l’imiter, et voilà Paris qui danse, Paris qui virevolte, Paris qui tourbillonne ! Ah, que cela est beau n’est-ce pas ?

Ce serait encore plus beau si un certain monsieur n’avait prévu de jouer les trouble-fêtes… Mais que mijote-t-il encore, ce fieffé gredin de Fantôme ? Ah, si seulement nous le savions…


Spoiler:
 


Quelques particularités et Evénements du forum


- La préparation de l’intrigue suivante s’annonce fructueuse ! En effet, deux représentations d’opéras, Il Muto (opéra imaginaire tiré de la comédie musicale de Andrew Lloyd Webber) d’un côté et Faust (Gounod) de l’autre, sont prévues afin de mettre en valeur les cantatrices les plus appréciées de l’Opéra en scène. D’autres représentations sont bien entendu en cours de préparation.



Postes spéciaux recherchés

La Carlotta

Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécessité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?


Richard Firmin

Directeur de l’Opéra associé à M. Gilles André, il est facilement impressionné par le personnage du Fantôme, et tente de son mieux de sauver sa peau (et sa fortune) des griffes de celui-ci en cédant à ses caprices, au contraire de son collègue.


Gilles André

Directeur de l’Opéra associé à M. Richard Firmin, il est colérique et rebelle, et ne connaît rien à la musique ni au théâtre. Il n’est pas superstitieux, ne crois pas en la légende du Fantôme de l’Opéra, et retient Firmin trop vite conciliant à ce sujet.


Rôles les plus importants à incarner

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’Artistes, qu’il s’agisse d’acteurs, de musiciens ou de danseurs ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous !

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin


Dernière édition par Elisabeth de Castaignac le Mar 7 Juil - 8:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Mar 7 Juil - 8:16

Code:
[center][color=crimson][b][size=18]News de Juillet 2009[/size][/b][/color]


[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/index.htm][img]http://i67.servimg.com/u/f67/11/47/47/80/bann_f10.jpg[/img][/url]


[b][u]Statistiques[/u][/b]

Nombre de membres : 21 (dont trois PNJ, un inactif et deux en attente de validation)
Nombre de messages : 1102
Date de renaissance : Février 2009

[b][u]Avancée de l'histoire[/u][/b]

[justify]En droite ligne de notre bel Opéra Garnier, voici donc que se joue le premier acte d’un forum RPG hors du commun !

Le bal est lancé ! De la pointe de son archet autoritaire, le konzertmeister Erique Claudin vient de battre la première mesure avant de lancer l’orchestre au complet dans une danse effrénée, au son des valses de Johann Strauss fils. Il fait donc danser la fine fleur de la noblesse et des artistes de l’opéra, étant donné que les deux castes sociales se mélangent ce soir sans le moindre complexe ! En effet, la reine du Bal ayant pris pour cavalier le violoniste Maximilien Elvédance, le reste du groupe s’est empressé de l’imiter, et voilà Paris qui danse, Paris qui virevolte, Paris qui tourbillonne ! Ah, que cela est beau n’est-ce pas ?

Ce serait encore plus beau si un certain monsieur n’avait prévu de jouer les trouble-fêtes… Mais que mijote-t-il encore, ce fieffé gredin de Fantôme ? Ah, si seulement nous le savions…
[/justify]

[spoiler][u][b][color=crimson]Maximilien Elvédance invite Elisabeth de Castaignac.[/color][/b][/u]
Pour voir le topic en entier : [url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/le-foyer-des-artistes-f14/un-bal-masqu-l-opra-t116.htm#1081][color=darkred][b]Ici[/b][/color][/url]

[i]Il blaguait. Qu’est-ce qu’il se sentait bien ! Il n’était pas une ombre, pas tout de suite, pas encore. Ainsi il y avait deux lui : l’ombre et l’homme. Il était encore l’homme. L’homme gravit en courrant les marches vers l’Opéra et une fois dans le bâtiment s’arrêta nettement. Il inspira l’air à pleins poumons et éclata de rire. Opéra. Opéra. Opéra. Quel mot magnifique ! Contenant en soi noblesse, passion et la simplicité d’être, malgré les mystères que ce dernier cachait dans ses antres. Un couloir, un deuxième, il devait faire vite. Maximilien accéléra. Ah voila ! Il poussa vivement la porte de sa loge et une fois rentré la referma brusquement, se collant de dos à cette dernière. Son manteau noir glissa, son foulard rouge tomba. Il exécuta une rapide révérence pour soi-même, simplement pour soi-même. Le doux violon, son doux violon, glissa entre ses mains, sa joue effleura le bois qui était devenu de la peau à son égard. La peau d’une douce compagne qu’il ne savait que cajoler. Il fit glisser le archet le long des cordes qui semblaient répondre à ses salutations par des soupirs et des rires parfois coquins ou enjôleurs. Voilà, son rendez-vous galant avec son amour de toujours prit fin. Maximilien déposa avec toute la délicatesses de ce monde l’instrument précieux dans son étui et le verrouilla dans une armoire. Il y tenait plus qu’à ses yeux. C’était un cadeau de son père, ce violon ainsi qu’un ancien ami. Et puis il prit l’aspect d’une ombre. Sa main attrapa le masque argenté sur le perchoir et le fit glisser entre ses longs et fins doigts. L’ombre l’accrocha à son visage pâlot soudainement devenu mystérieux et se glissa hors de la loge. Le konzermeister était dans la salle aux pris avec une femme. Oh, mais monsieur daignait se trouver compagne. Il y avait une petite musique d’ambiance, mais ce n’était rien à comparer quand il allait embarquer. À vrai dire, il se plaçait un peu haut sur tous les échelons. Et puis quelque chose vint obstruer sa vue. C’était comme des éclipses, mais dans le sens contraire. Renvoyant leur propre lumière pour aveugler les autres. C’était un signe qu’on ne pouvait ne pas reconnaître, des nymphes. L’une plus magnifique que l’autre. Mais voilà que l’une d’entres elles semblait un peu solitaire. Douce jeune femme à la chevelure chocolatée. Oh, elle était belle. Élvedance se glissa doucement, rapidement, mais toujours gracieusement vers cette dernière. Sa main froide se tendit devant elle. Il sentait les feux éclater, tout commençait. Un sourire fin se dessina sur ses lèvres. [/i]

[b]<< Oh mademoiselle, je ne puis attendre davantage, je crains devenir aveugle et vous en êtes la cause. La faute est votre, réparez là donc. Mademoiselle, m’accorderiez-vous cette simple danse ? >>[/b]

[i]Une tête bien haute, un dos déplié, une robe qui valait la peine d’être achetée. Il comprit que ce n’était pas n’importe qui. Mais un instant et si c’était elle la reine du bal ? Mademoiselle Castaignac. Il poussait l’audace à des limites, son audace.[/i][/spoiler]


[b][u]Quelques particularités et Evénements du forum[/u][/b]

[justify]
- La préparation de l’intrigue suivante s’annonce fructueuse ! En effet, deux représentations d’opéras, [i]Il Muto[/i] (opéra imaginaire tiré de la comédie musicale de Andrew Lloyd Webber) d’un côté et [i]Faust[/i] (Gounod) de l’autre, sont prévues afin de mettre en valeur les cantatrices les plus appréciées de l’Opéra en scène. D’autres représentations sont bien entendu en cours de préparation.
[/justify]


[b][u]Postes spéciaux recherchés[/u][/b]

[b]La Carlotta[/b]

[justify]Grande diva arrogante, persifleuse et particulièrement volage, pour laquelle l’influence, le faste et tout le tralala sont une nécessité, que fait-elle face à la montée de Christine Daaé ?
[/justify]

[b]Richard Firmin[/b]

[justify]Directeur de l’Opéra associé à M. Gilles André, il est facilement impressionné par le personnage du Fantôme, et tente de son mieux de sauver sa peau (et sa fortune) des griffes de celui-ci en cédant à ses caprices, au contraire de son collègue.[/justify]

[b]Gilles André[/b]

[justify]Directeur de l’Opéra associé à M. Richard Firmin, il est colérique et rebelle, et ne connaît rien à la musique ni au théâtre. Il n’est pas superstitieux, ne crois pas en la légende du Fantôme de l’Opéra, et retient Firmin trop vite conciliant à ce sujet.[/justify]

[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/nous-recherchons-t65.htm][color=crimson][b]Rôles les plus importants à incarner[/b][/color][/url]

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’[b]Artistes[/b], qu’il s’agisse d’acteurs, de musiciens ou de danseurs ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

[b]The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous ![/b][/center]

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elswyn Zmeskall
~Altiste~
avatar

Nombre de messages : 392
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Alti
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Relations : .:Amours:.
Aucun
.:Amis:.
Elisabeth, plus qu'une amie, une soeur de coeur
.:Ennemis:.
Carlotta. Le fanty ?

Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Ici

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
900/2000  (900/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Mer 23 Sep - 13:51

News de Septembre 2009





Statistiques

Nombre de membres : 21 (dont trois PNJ)
Nombre de messages : un peu plus de 1300
Date de renaissance : Février 2009

Avancée de l'histoire

Le bal masqué bat son plein. Les valses de Johann Strauss fils font peu à peu vibrer les invités au rythme de ces symphonies majestueuses. Il fait donc danser la fine fleur de la noblesse et des artistes de l’opéra, étant donné que les deux castes sociales se mélangent ce soir sans le moindre complexe ! En effet, la reine du Bal ayant pris pour cavalier le violoniste Maximilien Elvédance, le reste du groupe s’est empressé de l’imiter, et voilà Paris qui danse, Paris qui virevolte, Paris qui tourbillonne ! Ah, que cela est beau n’est-ce pas ?

Mais tout ce beau tableau ne serait rien sans son maître d'art, j'ai nommé le fantôme lui-même. En effet, celui-ci risque incessamment sous peu de manifester son humour si particulier et si macabre. Qui sera sa prochaine victime ? Qui sera sa prochaine frasque ?

Mais ce bal n'est en fait qu'une ouverture, qu'une entrée avant les plats principaux et les entremets : en effet, le konzertmaster Claudin et le principal mécène de l'Opéra, à savoir Elisabeth de Castaignac, ont décidé que cette année l'Opéra aura un programme chargé... avec pas moins de quatre Opéras à préparer. Oui, vous avez bien lu ! Quatre. Et ce pour permettre à de jeunes talents tels que Robyn Dowsett ou Romilly Duval de sortir enfin de l'ombre de la Carlotta. Seul souci encore non réglé : la réaction du fantôme. Sera-t-il heureux de voir la Carlotta ainsi concurrencée ? Ou considérera-t-il les jeunes talents comme des ennemis à abattre ?

Mais le fantôme pourrait être lui-même pris de court, sachant que deux des talents les plus prometteurs, Robyn Dowsett et Romilly Duval semblent comploter, avec le jeune altiste Elswyn Zmeskall, une petite surprise pour cet étrange personnage....


Spoiler:
 


Quelques particularités et Evénements du forum


- La préparation de l’intrigue suivante s’annonce fructueuse ! En effet, deux représentations d’opéras, Il Muto (opéra imaginaire tiré de la comédie musicale de Andrew Lloyd Webber) d’un côté et Faust (Gounod) de l’autre, sont prévues afin de mettre en valeur les cantatrices les plus appréciées de l’Opéra en scène. D’autres représentations sont bien entendu en cours de préparation, dont Don Juan de Mozart, et Fidelio de Beethoven.

- Le retour au premier design, en attendant la préparation du suivant qui mettra en scène les quatre opéras à venir... Les nouveaux tons du forum sont donc l'argent, le noir et le rouge.



Postes spéciaux recherchés


Richard Firmin

Directeur de l’Opéra associé à M. Gilles André, il est facilement impressionné par le personnage du Fantôme, et tente de son mieux de sauver sa peau (et sa fortune) des griffes de celui-ci en cédant à ses caprices, au contraire de son collègue.


Gilles André

Directeur de l’Opéra associé à M. Richard Firmin, il est colérique et rebelle, et ne connaît rien à la musique ni au théâtre. Il n’est pas superstitieux, ne crois pas en la légende du Fantôme de l’Opéra, et retient Firmin trop vite conciliant à ce sujet.


Rôles les plus importants à incarner

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’Artistes, qu’il s’agisse d’acteurs, de musiciens ou de danseurs ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous !
Des rôles sont encore libres dans les opéras dont nous avons parlé, principalement ceux de chanteurs masculins ! Une envie de vous retrouver sous les feux de la rampe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth de Castaignac
~Mécène de l'Opéra~
avatar

Nombre de messages : 325
Classe Sociale : Noblesse
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Etat d'Âme

Les talents
Influence Sociale:
1700/2000  (1700/2000)
Redoutabilité en Duel:
600/2000  (600/2000)
Expérience Artistique:
900/2000  (900/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Mer 23 Sep - 15:55

Code:
[center][color=crimson][b][size=18]News de Septembre 2009[/size][/b][/color]


[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/index.htm][img]http://i34.tinypic.com/r789z5.jpg[/img][/url]


[b][u]Statistiques[/u][/b]

Nombre de membres : 21 (dont trois PNJ)
Nombre de messages : un peu plus de 1300
Date de renaissance : Février 2009

[b][u]Avancée de l'histoire[/u][/b]

[justify]Le bal masqué bat son plein. Les valses de Johann Strauss fils font peu à peu vibrer les invités au rythme de ces symphonies majestueuses. Il fait donc danser la fine fleur de la noblesse et des artistes de l’opéra, étant donné que les deux castes sociales se mélangent ce soir sans le moindre complexe ! En effet, la reine du Bal ayant pris pour cavalier le violoniste Maximilien Elvédance, le reste du groupe s’est empressé de l’imiter, et voilà Paris qui danse, Paris qui virevolte, Paris qui tourbillonne ! Ah, que cela est beau n’est-ce pas ?

Mais tout ce beau tableau ne serait rien sans son maître d'art, j'ai nommé le fantôme lui-même. En effet, celui-ci risque incessamment sous peu de manifester son humour si particulier et si macabre. Qui sera sa prochaine victime ? Qui sera sa prochaine frasque ? 

Mais ce bal n'est en fait qu'une ouverture, qu'une entrée avant les plats principaux et les entremets : en effet, le konzertmaster Claudin et le principal mécène de l'Opéra, à savoir Elisabeth de Castaignac, ont décidé que cette année l'Opéra aura un programme chargé... avec pas moins de quatre Opéras à préparer. Oui, vous avez bien lu ! Quatre. Et ce pour permettre à de jeunes talents tels que Robyn Dowsett ou Romilly Duval de sortir enfin de l'ombre de la Carlotta. Seul souci encore non réglé : la réaction du fantôme. Sera-t-il heureux de voir la Carlotta ainsi concurrencée ? Ou considérera-t-il les jeunes talents comme des ennemis à abattre ?

Mais le fantôme pourrait être lui-même pris de court, sachant que deux des talents les plus prometteurs, Robyn Dowsett et Romilly Duval semblent comploter, avec le jeune altiste Elswyn Zmeskall, une petite surprise pour cet étrange personnage....
[/justify]

[spoiler][u][b][color=crimson]Eric Claudin travaillant sur les quatre opéras à venir.[/color][/b][/u]
Pour voir le topic en entier : [url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/les-loges-des-artistes-f20/un-brin-d-orchestration-libre-t198.htm][color=darkred][b]Ici[/b][/color][/url]

[i]Quatre nouveaux opéras, rien que cela ? Ma foi, la saison s’annonçait mouvementée si l’on ne disposait que de peu de temps pour répéter ! Oh, il avait foi en ses musiciens, il ne fallait surement pas douter de ce fait connu de tous… Néanmoins il ne pouvait s’empêcher de craindre quelque peu pour la difficulté de l’entreprise dans laquelle il s’était engagé en compagnie du reste de l’Opéra. L’idée était audacieuse, et par conséquent risquée, comme il se devait bien pour toute idée géniale qui se respecte (quand bien même celle-ci était moins géniale que téméraire au vu de la diva qu’il y aurait à affronter lorsque l’on lui dirait qu’elle n’était pas reprise dans les grands rôles principaux, mais bien dans les rôles secondaires), et les risques n’étaient pas minces lorsque l’on prenait en compte les dangers que pouvaient représenter à la fois des critiques musicaux plus que favorables à la Carlotta et à sa « belle taille » qu’à sa belle voix, des critiques qui pouvaient envenimer les choses en critiquant les petites novices qu’étaient la Daaé, la Pavlova ou encore la Dowsett. De belles voix elles aussi, et des physiques agréables, mais une inexpérience qui pouvait fort bien les mener à leur perte. Le trac était si vite arrivé, surtout lorsque l’on avait un public nombreux à satisfaire… De son côté, Claudin ne pouvait pas trop s’en plaindre, à bien y penser. Du fond de la fosse d’orchestre, l’on était bien au calme à l’abri des regards curieux du public, on se concentrait sur sa partition et l’on raclait de son crincrin, et l’on soufflait dans son biniou… Et l’on jouait ensemble la musique, sans vraiment s’en rendre compte tant l’on était concentré sur ce que l’on faisait. La moindre fausse note pouvait être une véritable catastrophe, un canard, un pépin comme on disait si souvent dans le jargon de l’orchestre ! Aussi faisait-on attention à ne pas presser tout comme l’on faisait attention à ne pas accélérer, aussi suivait-on d’un œil attentif les mouvements du chef d’orchestre (après tout, il était là pour ça) en même temps que l’on suivait la partition. Le public ne se rendait pas compte du point auquel le travail de musicien était difficile… Mais n’en appréciait pas moins la musique qu’il entendait, lorsqu’il n’avait pas les yeux rivés sur les danseuses ou sur les chanteurs. Autrement dit, rarement. Mais on s’en contentait.

Car tel était le travail du musicien : jouer, jouer, et jouer encore. Il n’apprenait certes pas véritablement son rôle par cœur (ne lui en demandons pas trop, bon sang !), mais il avait à assurer bien plus que ce que n’assureraient jamais quelque chanteur ou quelque danseuse ! Pendant que ceux-là ne retenaient qu’une partie de rôle, qu’une maigre étoffe de musique et de grands airs à arroser de gestes théâtraux et d’autres attitudes ridicules dans la vie réelle (la Carlotta en était une preuve absolue, quoi que l’on en dise !) mais d’un si bel effet une fois transplantés sur une scène ; les musiciens avaient quant à eux à travailler tout simplement toutes les partitions de tous les airs et de toutes les entrées de ballet. Oh bien sûr, leur charge était moins écrasante n’est-ce pas ? Le trac était une chose qu’ils connaissaient bien moins que ne le connaissaient danseurs et chanteurs, sans parler des acteurs. Ils n’avaient pas à paraître aux yeux du public, le prétexte était bien assez important pour ne pas être évoqué. Et on invoquait si volontiers n’importe quel prétexte pour bien se disculper ! Savait-on seulement de quoi l’on parlait avant de se prendre pour un nouveau génie universel des arts de la musique ? Il ne pensait pas que ce soit le cas. Il savait bien de quoi découlaient les nombreuses responsabilités des musiciens, et ce qui découlait de ces mêmes responsabilités, à savoir le succès intégral du spectacle ou la cacophonie totale. Ils n’avaient pas à affronter le public, certes, mais leurs responsabilités demeuraient les mêmes. La principale étant de permettre aux chanteurs et aux danseurs de poser leur voix ou leurs pieds avec justesse, grâce et raffinement. Ce n’était pas rien !

Mais le Konzertmeister ne devait pas trop songer à tout ce trac qu’il allait connaître pendant les répétitions et surtout pendant les représentations. Car oui, contrairement à une idée reçue qui faisait fureur à l’Opéra (surtout depuis l’entrée en lice de la jeune Carlotta, qui se prenait pour Euterpe réincarnée), le trac n’était pas une chose inconnue des musiciens ou des gens d’orchestre ou de scène tels que les machinistes ou le souffleur ! Bien au contraire même, ils avaient à en pâtir autant que les autres… Si même pas plus pour certains. Mais bon, laissons tomber ce sujet digne de tous les quiproquos et de toutes les discussions possibles, et revenons en à ce qu’il était censé faire ! Faire copier la musique, puis la remettre en personne à chacun de ses musiciens afin qu’il n’y ait pas l’excuse longuement rabâchée du « nous ne l’avons pas reçue, cette partition, monsieur ». Une fois cette mission là accomplie, il y avait à faire répéter les musiciens, chacun de leur côté puis tous ensemble, avec entre ces nombreuses répétitions celles qu’il fallait bien octroyer aux chanteurs, aux cantatrices et aux danseuses. Telle était sa tâche de répétiteur, une tâche qu’il appréciait quand bien même elle pouvait par moments lui sembler lourde à assumer. Qu’importait tant que le bonheur de la musique était épargné des difficultés dans lequel il pouvait plonger ses plus fervents adeptes ! Des adeptes qui se livraient à la torture musicale avec délices… Une torture si douce que celle de répéter pendant des heures et des heures en cherchant sans cesse à perfectionner l’exécution, à faire en sorte que l’âme de l’interprète et que celle du compositeur s’unissent dans une harmonie délicieuse ! Quel bonheur de songer à cela, lorsque l’on sait que l’on a justement à s’assurer que tous les musiciens soient prêts à répéter au plus vite, et à ce que les chanteurs aient bien reçus leurs partitions… Un bonheur qu’il ne pouvait que trop savourer, l’impatience aidant. Une impatience qui ne se tairait pas de sitôt tandis qu’il copiait encore des partitions, assis à son bureau et notant des coups d’archet par-ci par-là !.[/i][/spoiler]


[b][u]Quelques particularités et Evénements du forum[/u][/b]

[justify]
- La préparation de l’intrigue suivante s’annonce fructueuse ! En effet, deux représentations d’opéras, [i]Il Muto[/i] (opéra imaginaire tiré de la comédie musicale de Andrew Lloyd Webber) d’un côté et [i]Faust[/i] (Gounod) de l’autre, sont prévues afin de mettre en valeur les cantatrices les plus appréciées de l’Opéra en scène. D’autres représentations sont bien entendu en cours de préparation, dont [i]Don Juan[/i] de Mozart, et [i]Fidelio[/i] de Beethoven.

- Le retour au premier design, en attendant la préparation du suivant qui mettra en scène les quatre opéras à venir... Les nouveaux tons du forum sont donc l'argent, le noir et le rouge.
[/justify]


[b][u]Postes spéciaux recherchés[/u][/b]


[b]Richard Firmin[/b]

[justify]Directeur de l’Opéra associé à M. Gilles André, il est facilement impressionné par le personnage du Fantôme, et tente de son mieux de sauver sa peau (et sa fortune) des griffes de celui-ci en cédant à ses caprices, au contraire de son collègue.[/justify]

[b]Gilles André[/b]

[justify]Directeur de l’Opéra associé à M. Richard Firmin, il est colérique et rebelle, et ne connaît rien à la musique ni au théâtre. Il n’est pas superstitieux, ne crois pas en la légende du Fantôme de l’Opéra, et retient Firmin trop vite conciliant à ce sujet.[/justify]

[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/nous-recherchons-t65.htm][color=crimson][b]Rôles les plus importants à incarner[/b][/color][/url]

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’[b]Artistes[/b], qu’il s’agisse d’acteurs, de musiciens ou de danseurs ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

[b]The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous ![/b]
[color=crimson]Des rôles sont encore libres dans les opéras dont nous avons parlé, principalement ceux de chanteurs masculins ! Une envie de vous retrouver sous les feux de la rampe ?[/color][/center]

_________________


Elisabeth Amélie Joséphine Françoise d'Aubespin de Lontages
Comtesse de Castaignac
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul de Chagny

avatar

Nombre de messages : 30
Classe Sociale : Noblesse
Emploi : capitaine du vaisseau Les Pleurs d'Atlante, mécène de l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
1500/2000  (1500/2000)
Redoutabilité en Duel:
1700/2000  (1700/2000)
Expérience Artistique:
200/2000  (200/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Lun 2 Nov - 13:31

News de Novembre 2009





Statistiques

Nombre de membres : 23 (dont trois PNJ)
Nombre de messages : 1420
Date de renaissance : Février 2009

Avancée de l'histoire

Catastrophe pour le fantôme de l’Opéra ! Raoul de Chagny, le séduisant mécène de l’Opéra Garnier, semble être en excellente posture avec la très convoitée Christine Daaé ! Comment s’en sortira-t-il auprès de sa belle, le charmant vicomte ? Le Fantôme saura-t-il encore une fois contenir sa terrible jalousie pour faire bonne figure, lui qui manque déjà tuer la moitié des assistants au bal masqué après le meurtre de l’amant de la baronne Anne-Héléna ?

Pendant ce temps là, Carlotta semble s’entendre de moins en moins bien avec le reste de la troupe. Juliette de La Tresme, jeune noble reconvertie dans la danse, se rapproche quant à elle du jeune Louis-Baptiste Rosenay, ténor émérite mais combien vil derrière ses apparences de Chérubin… Décidément, les amours à l’Opéra sont chose complexe !

Elisabeth de Castaignac doit être la seule épargnée par les soucis du cœur. En effet, alors qu’elle se retrouve contrainte de jouer au médecin auprès de son frère de cœur Elswyn Zmeskall ainsi qu’auprès de leur amie commune Freyja de Kristiansand ; et ce après une curieuse attaque… Elle se retrouve face à un fantôme.

Erik Lancaster, entrepreneur de l’Opéra Garnier, serait donc en vie, lui qu’on croyait mort depuis si longtemps ? Que faudra-t-il donc faire maintenant pour maintenir la comtesse dans le secret, afin qu’elle ne réduise pas à néant une si terrible machination ourdie depuis douze ans ?

Et dire que pendant ce temps, les jeunes cantatrices de l’opéra Garnier lui concoctent une belle surprise…


Spoiler:
 


Quelques particularités et Evénements du forum


- La préparation de l’intrigue suivante s’annonce fructueuse ! En effet, deux représentations d’opéras, Il Muto (opéra imaginaire tiré de la comédie musicale de Andrew Lloyd Webber) d’un côté et Faust (Gounod) de l’autre, sont prévues afin de mettre en valeur les cantatrices les plus appréciées de l’Opéra en scène. D’autres représentations sont bien entendu en cours de préparation, dont Don Juan de Mozart, et Fidelio de Beethoven.

- La préparation du design se poursuit tranquillement, et étant donné l’insatisfaction perpétuelle des administrateurs, durera encore un bon moment… ce qui ne réduit en rien les possibilités de RP !



Postes spéciaux recherchés


Richard Firmin

Directeur de l’Opéra associé à M. Gilles André, il est facilement impressionné par le personnage du Fantôme, et tente de son mieux de sauver sa peau (et sa fortune) des griffes de celui-ci en cédant à ses caprices, au contraire de son collègue.


Gilles André

Directeur de l’Opéra associé à M. Richard Firmin, il est colérique et rebelle, et ne connaît rien à la musique ni au théâtre. Il n’est pas superstitieux, ne crois pas en la légende du Fantôme de l’Opéra, et retient Firmin trop vite conciliant à ce sujet.


Rôles les plus importants à incarner

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’Artistes, qu’il s’agisse d’acteurs, de musiciens ou de danseurs ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous !
Des rôles sont encore libres dans les opéras dont nous avons parlé, principalement ceux de chanteurs masculins ! Une envie de vous retrouver sous les feux de la rampe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul de Chagny

avatar

Nombre de messages : 30
Classe Sociale : Noblesse
Emploi : capitaine du vaisseau Les Pleurs d'Atlante, mécène de l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
1500/2000  (1500/2000)
Redoutabilité en Duel:
1700/2000  (1700/2000)
Expérience Artistique:
200/2000  (200/2000)

MessageSujet: Re: Publicité Type et News   Lun 2 Nov - 13:32

Code:
[center][color=crimson][b][size=18]News de Novembre 2009[/size][/b][/color]


[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/index.htm][img]http://i34.tinypic.com/r789z5.jpg[/img][/url]


[b][u]Statistiques[/u][/b]

Nombre de membres : 23 (dont trois PNJ)
Nombre de messages : 1420
Date de renaissance : Février 2009

[b][u]Avancée de l'histoire[/u][/b]

[justify]Catastrophe pour le fantôme de l’Opéra ! Raoul de Chagny, le séduisant mécène de l’Opéra Garnier, semble être en excellente posture avec la très convoitée Christine Daaé ! Comment s’en sortira-t-il auprès de sa belle, le charmant vicomte ? Le Fantôme saura-t-il encore une fois contenir sa terrible jalousie pour faire bonne figure, lui qui manque déjà tuer la moitié des assistants au bal masqué après le meurtre de l’amant de la baronne Anne-Héléna ?

Pendant ce temps là, Carlotta semble s’entendre de moins en moins bien avec le reste de la troupe. Juliette de La Tresme, jeune noble reconvertie dans la danse, se rapproche quant à elle du jeune Louis-Baptiste Rosenay, ténor émérite mais combien vil derrière ses apparences de Chérubin… Décidément, les amours à l’Opéra sont chose complexe !

Elisabeth de Castaignac doit être la seule épargnée par les soucis du cœur. En effet, alors qu’elle se retrouve contrainte de jouer au médecin auprès de son frère de cœur Elswyn Zmeskall ainsi qu’auprès de leur amie commune Freyja de Kristiansand ; et ce après une curieuse attaque… Elle se retrouve face à un fantôme.

Erik Lancaster, entrepreneur de l’Opéra Garnier, serait donc en vie, lui qu’on croyait mort depuis si longtemps ? Que faudra-t-il donc faire maintenant pour maintenir la comtesse dans le secret, afin qu’elle ne réduise pas à néant une si terrible machination ourdie depuis douze ans ?

Et dire que pendant ce temps, les jeunes cantatrices de l’opéra Garnier lui concoctent une belle surprise…[/justify]

[spoiler][u][b][color=crimson]Rencontre entre Elswyn Zmeskall et Nina Pavlova[/color][/b][/u]
Pour voir le topic en entier : [url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/le-grand-escalier-f2/manque-d-attention-et-petit-incident-elswyn-t215.htm#1458][color=darkred][b]Ici[/b][/color][/url]

[i]Un matin comme les autres. Un réveil difficile, limite s'il ne s'était pas réendormi d'ailleurs, et un démarrage d'une lenteur catastrophique. Elswyn avait bien failli oublier chez lui, dans sa toute nouvelle demeure qu'il venait d'acquérir, ses partitions. Non pas son alto, ça, même encore endormi, il aurait bien eu du mal à l'oublier. C'était comme si on cherchait à l'amputer d'un bras... C'était à peine s'il ne dormait pas avec, c'était pour dire.

Quoiqu'il en soit, Elswyn n'était pas matinal. Mais alors pas du tout du tout. Et il peinait à se réveiller convenablement. Il lui fallait toujours soit des heures pour parvenir à s'ancrer dans la réalité, soit un bon café. Café qu'il avait pris l'habitude de siroter au bar de l'opéra. Ca lui évitait d'être en retard. Du moins trop en retard... et surtout ca lui permettait de prendre le temps d'essayer de se rappeler où il était censé avoir répétition.

Je dis bien censé, car même ainsi, il parvenait encore à se tromper. Et à se tromper et d'heures et d'endroit. Une véritable calamité vous dis-je. Et ce jour ne faisait pas exception. Elswyn venait de finir son café, mais même ainsi, il ne parvenait à se rappeler ce qu'il avait ce matin. Il avait tout de même pris le chemin de l'escalier, puisque quoique cela puisse être, ce devait avoir lieu dans les étages. Peut-être espérait-il qu'en cours de chemin il se rappellerait où il devait aller en gravissant les marches ? Mais en vain.

Ce qu'il parvint à se rappeler par contre était qu'il avait normalement noté son emploi du temps de la semaine sur un bout de papier. Restait à savoir où il avait mis son bout de papier. Il devait être dans la masse de partitions, obligé. Et non, il n'avait pas vraiment de sacoche ou autre pour ranger ses partitions. out était.. en vrac, à l'air libre. Comment ça il était aussi bordélique que tête en l'air ? Pffff.

Bref, toujours était-il, qu'il était donc en train de fourailler dans ses partitions, tentant de débusquer son morceau de papier où était noté son emploi du temps. En vain. Il était tellement concentré, maugréant entre sa barbe qu'il n'avait pas, contre tout et tout le monde, qu'il n'entendit pas une voix fredonner dangereusement se rapprocher de lui. Et finalement le percuter de plein fouet de dos.

Ce qui le fit lourdement tomber en avant, ses partitions s'éparpillant lamentablement à terre, d'autres tombant un peu plus bas le long des marches, sous les rires de quelques musiciens passant. Donc les violonistes qui l'avaient il y a peu traité de prussiens. Il se retint de ne pas se ruer sur eux, mais préféra se taire et continuer à ramasser aussi vite que possible les parchemins qui gisaient à terre. se faisant, cela l'amena à descendre quelques marches et à se retrouver face à celle qui l'avait si sauvagement percuté. Il ramassa sa dernière partition, désespérant d'ailleurs de trouver son papier d'emploi du temps, et daigna enfin relever son regard sombre sur la jeune femme.

Une jeune femme au délicieux accent, il devait en convenir. Accent russe, s'il ne s'abusait pas. Un accent qui en tout cas le calma instantanément, lui rappelant, qu'il n'était peut-être pas le seul à avoir des origines étrangères ici. Même s'ils étaient une minorité.[/i]

- [b]Ce n'est rien[/b], se contenta-t-il de répondre, tout d'abord.

[i]Et se disant, il offrit sa main libre pour aider la jeune femme à se relever, tentant de tenir son amas de partition et son alto de l'autre main. Et ce qui devait arriver, arriva... les partitions retournèrent à terre, là où elles semblaient tant s'y plaire soudain. Ce qui fit rougir Elswyn de façon bien incongrue, tandis qu'il se penchait à nouveau pour ramasser, encore, ce qu'il semblait s'amuser à semer.[/i][/spoiler]


[b][u]Quelques particularités et Evénements du forum[/u][/b]

[justify]
- La préparation de l’intrigue suivante s’annonce fructueuse ! En effet, deux représentations d’opéras, [i]Il Muto[/i] (opéra imaginaire tiré de la comédie musicale de Andrew Lloyd Webber) d’un côté et [i]Faust[/i] (Gounod) de l’autre, sont prévues afin de mettre en valeur les cantatrices les plus appréciées de l’Opéra en scène. D’autres représentations sont bien entendu en cours de préparation, dont [i]Don Juan[/i] de Mozart, et [i]Fidelio[/i] de Beethoven.

- La préparation du design se poursuit tranquillement, et étant donné l’insatisfaction perpétuelle des administrateurs, durera encore un bon moment… ce qui ne réduit en rien les possibilités de RP ![/justify]


[b][u]Postes spéciaux recherchés[/u][/b]


[b]Richard Firmin[/b]

[justify]Directeur de l’Opéra associé à M. Gilles André, il est facilement impressionné par le personnage du Fantôme, et tente de son mieux de sauver sa peau (et sa fortune) des griffes de celui-ci en cédant à ses caprices, au contraire de son collègue.[/justify]

[b]Gilles André[/b]

[justify]Directeur de l’Opéra associé à M. Richard Firmin, il est colérique et rebelle, et ne connaît rien à la musique ni au théâtre. Il n’est pas superstitieux, ne crois pas en la légende du Fantôme de l’Opéra, et retient Firmin trop vite conciliant à ce sujet.[/justify]

[url=http://thephantomoftheoper.forumsmotion.com/postes-vacants-f4/nous-recherchons-t65.htm][color=crimson][b]Rôles les plus importants à incarner[/b][/color][/url]

Malheureusement, dans notre Opéra, nous manquons encore d’[b]Artistes[/b], qu’il s’agisse d’acteurs, de musiciens ou de danseurs ! Viendrez-vous vous inscrire et nous tenir compagnie ?

[b]The Phantom of the Opera vous attend pour partager cette aventure ! Rejoignez-nous ![/b]
[color=crimson]Des rôles sont encore libres dans les opéras dont nous avons parlé, principalement ceux de chanteurs masculins ! Une envie de vous retrouver sous les feux de la rampe ?[/color][/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Publicité Type et News   

Revenir en haut Aller en bas
 
Publicité Type et News
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [NEWS] Bill Kaulitz fait le doublage d'Arthur und die Minimoys 2 - Die Rückkehr des bösen M
» [News] Pinky n'est pas la petite amie de Bill
» Musique "savante" et publicité
» Les 'petites' News...
» Courts-metrages,vidéos débiles ou rigolotes,publicités et autres plaisirs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phantom of the Opera :: Ici-bas... réel :: Autres Symphonies :: Nous lier-
Sauter vers: