Il est certaines chansons à ne point chanter trop haut... A travers les murs de l'Opéra Garnier réside un air que tous murmurent et que nul ne chante : celui du Fantôme de l'Opéra... Qui sait de quelles sinistres partitions il sera l'auteur ?

 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une noble rencontre [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe de Chagny

Philippe de Chagny

Nombre de messages : 4

Les talents
Influence Sociale:
0/0  (0/0)
Redoutabilité en Duel:
0/0  (0/0)
Expérience Artistique:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Une noble rencontre [PV]   Mer 27 Jan - 10:37

Philippe avait passé une journée plutôt commune. Débutée par le réveil énergique qui caractérisait pour les serviteurs, le comte de Chagny. En effet, il ne se laissait réveiller que quand il savait que son horloge interne serait perturbée par la trop grande quantité de vin ingérée. Sinon, à 7h tapante, il était naturellement debout et quelques minutes plus tard, il était lavé et habillé. Parfait. Ce réveil était suivit pas un petit déjeuner nourrissant. Flocons d’avoine et thé. Eh bien ? Cela vous étonne à présent qu’il soit en si bonne forme à 43 ans ? Avec son thé, il lut le journal où il vit encore des nouvelles du Fantôme.

* Voilà encore de la publicité pour l’Opéra Garnier. Après tout, à part Mme Giry et les petits rats, qui croit réellement à ce fantôme ? *

Un sourire aux lèvres, il se leva, salua son majordome qu’il connaissait depuis toujours et sortit dans le petit parc qui entourait l’hôtel privé. Là, son professeur d’escrime, Maximilien Rogière, qu’il avait depuis longtemps dépassé en savoir-faire et élégance, l’attendait sagement avec deux fleurets, deux rapières, deux dagues, deux coutelas et deux sabres.

- Ah mais me prenez vous donc pour un pirate avec vos coutelas cher ami ?

- Pour être une fine lame Monsieur, il faut savoir toutes les manier. Vous le savez n’est ce pas ? Si un jour je viens vous voir avec une épée du Moyen Âge, ne vous étonnez point.

Ils rirent et commencèrent par une simulation de duel au fleuret. Philippe mit son professeur à terre. Ils continuèrent avec le maniement de deux armes à la fois, une rapière dans une main et une dague dans l’autre. En quelques instants, Rogière se retrouva désarmé et dut s’incliner devant celui qui était devenu son maître.

- Allons, allons ! Vous me laissez gagner ! Reprenons !

Avec les coutelas, le combat fut plus égal car Philippe n’était pas habitué à cette arme et les défaites répétées avaient donnée un peu plus de force à l’autre qui voulait tout de même pour une fois le battre ! Mais l’issue fut la même, le Comte le battu une nouvelle fois, mais c’était plus grâce à sa force qu’à son talent pour une fois. Et puis finalement… le plus redoutable… le sabre ! Un sourire satisfait vint éclairer les lèvres de Monsieur de Chagny quand il empoigna l’arme. C’était également la spécialité de Rogière, ce qui rendait le combat encore plus intéressant. Quelques domestiques vinrent s’agglutiner aux fenêtres pour admirer le semblant de duel. Et ils commencèrent. C’étaient deux forces presqu’égales, deux courages identiques, deux soifs de vaincre semblables. Et pourtant, les feintes de Philippe lui valurent la victoire. Les deux hommes, épuisés et riant, se laissèrent tomber sur un banc. Ils avaient tous deux le front couvert d’une pellicule de sueur et les cheveux mouillés tant ils s’étaient donnés.

Alfred, le majordome, applaudit légèrement et Philippe se leva en rendant le sabre à son professeur avant de le rejoindre.


- Je vais me changer puis j’irai prendre un peu l’air. Ne me préparez pas de calèche, j’irai à pied. Une petite promenade sur le bord de la Seine ne peut pas me faire de mal. Ensuite j’irai directement à l’Opéra pour saluer les cantatrices et les directeurs. Après je reviendrai pour me changer une nouvelle fois et enfin pour 18h, vous me ferez préparer ma voiture pour me rendre à l’Opéra. Est-ce bon ?

- Oui Monsieur.

Il alla donc changer sa tenue légère composée seulement d’une chemise et d’une paire de pantalons pour la changer avec un ensemble trois pièces mais qui n’était que sobre, noir avec des boutons argentés. Ensuite, il partit faire sa balade au bord de la Seine et alla enfin à l’Opéra Garnier. Là il se dirigea vers les loges. Dans un des couloirs, il vit une jeune demoiselle fort belle qu’il n’avait pas encore eut la chance de rencontrer. Elle avait tout d’une cantatrice, alors il s’appuya sur cette hypothèse pour l’interpeller.

- Mademoiselle ! Etant un grand connaisseur de cet opéra, je me vois fort étonné de ne point en connaître encore toutes les charmantes chanteuses. J’étais pourtant convaincu d’avoir vu tous les secrets les plus beaux de l’Opéra. Me voilà heureusement étonné d’en trouver encore un trésor !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romilly Duval

Romilly Duval

Nombre de messages : 87
Classe Sociale : Bourgeoisie
Emploi : Second Rôle, Mezzo-soprano, à l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
900/2000  (900/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: Une noble rencontre [PV]   Dim 31 Jan - 6:40

Les projets en dehors du travail officiel, ce n'était pas tout. Il fallait bien réellement travailler, et c'est ce que Romilly Duval, second-rôle mezzo soprano de l'Opéra Garnier, faisait ce matin-là. Une des répétitions venait d'avoir lieu, et ils venaient à peine de finir une première partie avant d'avoir une pause. Enfin... Les seconds rôles, les choeurs et les figurants avaient une pause. La Prima Donna travaillait encore, et avait la scène pour elle toute seule... Comme elle aimait. Les regards admirateurs avaient pour elle la saveur sucrée des fraises mûres. Certes, ils étaient aussi agréables pour les autres chanteurs, mais eux n'en étaient pas au point d'être accros.
Romilly n'allait pas la plaindre. Elle avait choisi son métier après tout, et travailler plus que les autres était une récompense normale pour qui cherche la gloire. Elle ferait de même si elle parvenait à percer assez pour qu'on lui offre un tel rôle. Son rôle à elle lui suffisait pour le moment, et elle travaillait bien assez à côté pour son projet pour ne pas aller réclamer d'autres apparitions sur scène.
La jeune femme sortit de la répétition avec un sourire léger aux lèvres: sa technique s'améliorait ouvertement ( merci Monseigneur Fantôme ) et le Maestro avait eu un sourire satisfait pour elle. De quoi la faire sourire toute la journée. Enfin, si elle pouvait enlever ce corset qui la grattait. Elle était dans les coulisses, et allait se diriger vers les loges pour se rhabiller plus confortablement, quand un homme habillé de noir ( un Noble sûrement ) l'aborda et la complimenta.
Elle salua gracieusement et d'une voix encore vibrante suite au chant, elle le remercia:

" Monsieur... Je vous remercie de ces charmantes paroles... Mais pourrais-je savoir ce qui vaut tant d'attention à une second rôle? Notre Prima Donna est encore sur scène..."

Timidement, elle avait osé se renseigner. Elle connaissait de vue le Sieur de Chagny, comme tous ceux qui travaillaient ici, mais c'était vrai qu'elle n'avait jamais été présentée, ou mise en présence de cet homme élégant.
Romilly le regarda franchement, curieuse de voir à quoi il ressemblait vraiment: une quarantaine d'année, bien conservé et même assez beau, et un air agréable.
Elle ne le fixa pas plus d'une seconde, juste le temps de se faire une idée d'ensemble, puis eut un nouveau sourire poli, mais plus chaleureux.
Elle se présenta, puisqu'il avait dit ne pas la connaitre, et ponctua ses paroles d'une révérence:

" Je m'appelle Romilly Duval, mezzo soprano, pour vous servir..."

Romilly se demanda s'il lui voulait quelque chose en particulier, et un peu nerveuse, essaya de rentrer quelques mèches qui s'échappaient de son chignon. Elle lissa sa robe ( bleue foncé ) dès que sa main fut libre ( avec un résultat mitigé au niveau des cheveux... ). Son corset lui irritait toujours la peau, gâchant un peu une rencontre inattendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe de Chagny

Philippe de Chagny

Nombre de messages : 4

Les talents
Influence Sociale:
0/0  (0/0)
Redoutabilité en Duel:
0/0  (0/0)
Expérience Artistique:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une noble rencontre [PV]   Sam 13 Fév - 5:34

Avec un sourire tendre qui ne quittait que rarement ses lèvres, le grand homme s'inclina à ses salutations. Quelque peu timide, surement, humble, sans doute, belle, assurément ! Pour répondre à sa question, il prit sa main et la baisa avec légèreté et toujours la même élégane et douceur.

- Tous les trésors sont sublimes, qu'ils soient visible à l'oeil nu comme cette chère Diva où qu'il recquierent une recherche plus assidue comme vous Madame.

A sa présentation, il s'inclina à son tour, une main sur son torse et dit de façon solenelle :

- Je m'apelle Philippe, Comte de Chagny. Grand admirateur et petit mécène de ce sublime Opéra Garnier, de ses cantatrices et de ses danseuses. Bien sur, j'admire aussi les hommes qui travaillent ici... Mais plus pour la souffrance qu'il doive endurer de voir tant de voluptés se promener sans jamais oser leur adresser la parole de peur d'être maladroit, ce qui, quand il parlent, ils sont de toute façon !

Rien de ce qu'il n'avait été sur un ton dédaigneux, moqueur et auto-élogieux. C'était simplement un triste fait qu'il racontait comme tel.

Voyant qu'elle avait quelques problèmes avec ses cheveux et sa robe, il prit doucement ses mains en souriant.


- Cessez donc de vous tourmenter pour si peu. Eussiez vous été nue comme Eve, les cheveux entremêlés de feuilles, que vous n'eussiez pas été moins belle et élégante que vous ne l'êtes maintenant. C'est à vos yeux que l'on voit un coeur noble, pas à vos cheveux ou à votre robe.

Apportant les mains jointes de la demoiselle à ses lèvres, il les embrassa en fermant un instant les yeux puis les garda contre son coeur un instant avant de les relacher. D'une voix plus tendre nostalgique, il dit :

- Quelque fois je regrette ma noblesse de nom car personne ne me dire par franchise si je suis noble de coeur ou non.

Secouant un peu la tête pour se débarasser des tristes pensées, il la releva pour la regarder. Avec un léger sourire, il tendit son bras à la demoiselle.

- Puis je me proposer pour vous amener à votre loge, que vous y mettiez tenue moins divergente de la mienne par sa beauté mais semblable par son confort ? Peut être pourrions nous, si vos répétitions ne sont pas trop nombreuses avant ce soir, aller boire quelque bon verre de vin dans une auberge des parages ? Qu'en croyez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romilly Duval

Romilly Duval

Nombre de messages : 87
Classe Sociale : Bourgeoisie
Emploi : Second Rôle, Mezzo-soprano, à l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
900/2000  (900/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: Une noble rencontre [PV]   Lun 15 Fév - 19:44

Romilly Duval ne pouvait comprendre le comportement de l'homme. A la fois immensément galant, il avait quand même un aspect dangereux qu'elle ne s'expliquait pas. Peut-être était-ce parce qu'elle n'avait pas encore l'habitude qu'on fasse tant de manières en sa présence, qu'on la remarque si ouvertement et qu'on lui parle de cette manière?
Elle lui laissa la main, ne sachant que faire d'autre, mais ne put s'empêcher de rougir fortement, ce qui, malgré le fond de teint, se vit un peu.
La tournure des phrases, digne des plus nobles, révéla bientôt qu'effectivement l'homme était noble. Un parent de Raoul de Chagny, sûrement, bien qu'ils ne se ressemblent guère. Elle sourit, amusée, quand il s'efforça ne pas oublier les hommes dans son admiration, mais n'osa pas dire grand chose, encore impressionnée par ses déclaration. Surtout que sa déclaration dévia rapidement sur un nouveau compliment auquel elle n'était pas sûre de pouvoir répondre de manière décente. La conversation n'était certainement pas décente à ses yeux. Mais elle dit rien sur ce point, et perdit de sa rougeur pour la remplacer par un amusement presque visible.

Comme elle arrangeait sa robe et ses cheveux, il l'arrêta pour la gêner plus encore. Elle refusa de s'imaginer nue sous le regard de cet homme trop bien mis pour elle, et inclina la tête pour le remercier plutôt de ce compliment sur la noblesse de ses yeux. Quand il se plaignit, elle répondit d'une voix douce:

« Je ne peux donc vous dire que vos yeux sont nobles, puisque vous ne me croiriez pas... Mais je suis sûre que vos amis proches n'hésiteraient pas à le faire s'ils savaient que leur avis a tant d'importance à vos yeux. »

Elle n'avait pas eu le temps de dégager ses mains que déjà il les embrassait puis les pressait contre son coeur. Un coup d'oeil nerveux de la mezzo-soprano vérifia que personne ne les voyait ainsi – mais tout le monde était déjà dans les loges ou partis.
Puis gracieusement, il lui proposa son bras. Par contre, elle, elle hésita et finit par le prendre en disant:

« Je veux bien vous tenir compagnie un moment mais je préférerais que nous allions au Café de L'Opéra, que je sois prête à revenir chanter à l'heure, si cela ne vous dérange pas? »

Elle n'allait tout de même pas suivre un inconnu parmi des inconnus dans des lieux inconnus... Qui pouvait dire si ce noble n'avait que de nobles pensées à son égard? Peut-être était-elle trop méfiante, mais elle ne se sentait pas d'essayer.
Elle prit le chemin des loges, et rapidement ils furent devant la sienne. Elle se dégagea doucement de son bras, et très poliment lui ferma la porte au nez en promettant d'être rapide.
Elle le fut effectivement: elle se déshabilla, se rhabilla en habit de ville, se repoudra légèrement, et rattacha convenablement ses cheveux avant de rouvrir la porte:

« Me voilà prête, cher Monsieur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une noble rencontre [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une noble rencontre [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tony Nobles guitars
» Proverbes et citations
» Aria pro II...
» PHOTOS BF(BF de L'AIR,la GARDE,le 501,CIRY LE NOBLE,LAON),

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phantom of the Opera :: L'Opéra Garnier :: Salle de Spectacle :: Les Loges des Artistes-
Sauter vers: