Il est certaines chansons à ne point chanter trop haut... A travers les murs de l'Opéra Garnier réside un air que tous murmurent et que nul ne chante : celui du Fantôme de l'Opéra... Qui sait de quelles sinistres partitions il sera l'auteur ?

 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Duels... ou comment défendre son honneur comme il se doit

Aller en bas 
AuteurMessage
Elswyn Zmeskall
~Altiste~
avatar

Nombre de messages : 392
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Alti
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Relations : .:Amours:.
Aucun
.:Amis:.
Elisabeth, plus qu'une amie, une soeur de coeur
.:Ennemis:.
Carlotta. Le fanty ?

Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Ici

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
900/2000  (900/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Les Duels... ou comment défendre son honneur comme il se doit   Mar 21 Oct - 19:31

Les Duels
ou comment défendre son honneur comme il se doit




Qui dit France du XIXème siècle, dit aussi duels...



Le duel est un combat, soumis à certaines règles, opposant deux adversaires, l’un ayant demandé à l’autre réparation par les armes d’une offense ou d’un tort. Les combattants sont assistés de témoins qui veillent aux respect des règles, ainsi qu’aux conventions particulières fixées avant le combat.

Le but et la signification de ce combat ont varié selon la période de l’histoire.


Un peu d'histoire
Le Duel d'Honneur... et leurs interdits
Les Duels... ou comment le lancer dans les règles de l'art




Cet article a été réalisé principalement à partir des données de Wikipédia.


Dernière édition par Elswyn Zmeskall le Jeu 13 Nov - 20:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elswyn Zmeskall
~Altiste~
avatar

Nombre de messages : 392
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Alti
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Relations : .:Amours:.
Aucun
.:Amis:.
Elisabeth, plus qu'une amie, une soeur de coeur
.:Ennemis:.
Carlotta. Le fanty ?

Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Ici

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
900/2000  (900/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: Les Duels... ou comment défendre son honneur comme il se doit   Mar 21 Oct - 19:33

Un peu d'histoire




L’Antiquité n’a pas connu le duel, au sens où nous l’entendons aujourd’hui. À cette époque il ne s’agissait que de combats singuliers, qui étaient des épisodes de guerre. Aucune règle n’était à respecter, le seul objectif étant de vaincre quels que fussent les moyens et méthodes employés pour y parvenir.

La forme la plus ancienne connue du duel semble être le duel judiciaire pratiqué par les anciens Germains, évoqué déjà par César. Cette forme a lentement évolué au cours des siècles, pour aboutir au duel d’honneur, tel que le considère la France de notre époque. Nous ne parlerons donc que de ce dernier.^^



oOo


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elswyn Zmeskall
~Altiste~
avatar

Nombre de messages : 392
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Alti
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Relations : .:Amours:.
Aucun
.:Amis:.
Elisabeth, plus qu'une amie, une soeur de coeur
.:Ennemis:.
Carlotta. Le fanty ?

Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Ici

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
900/2000  (900/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: Les Duels... ou comment défendre son honneur comme il se doit   Mar 21 Oct - 19:41

Le Duel d'Honneur... et leurs interdits




Les duels, qui jusque là étaient monnaie courante et autorisés pleinement par les autorités, furent interdits à la fin du XVIème siècle.


Le roi ne donnant plus l’autorisation de se battre, on s’en passa. On se battait pour n’importe quelle raison, et au besoin on inventait un prétexte quand l’envie venait de vouloir simplement se mesurer les armes à la main. Le duel devint une mode, et sous l’influence des maîtres italiens, l’épée en devint l’arme quasi-exclusive avec la dague.

Le résultat fut qu’en quelques décennies les gentils-hommes tués en duel se comptèrent par milliers. Devant cette hémorragie, les souverains successifs reconnurent la nécessité d’interdire cette pratique. Mais issus eux-mêmes de cette aristocratie batailleuse et sourcilleuse, ils montrèrent toujours beaucoup d’indulgence envers les duellistes. Les édits d’interdiction se multiplièrent tout le long du XVIIème siècle, mais les lettres de grâce furent plus nombreuses encore, annulant l'effet des édits.

Puis vint Richelieu, qui fit paraître un nouvel édit le 2 juin 1626, prévoyant la peine de mort pour les contrevenants. Un édit qu'il fit appliquer avec la dernière rigueur, allant jusqu'à la décapitation des plus batailleurs et des plus réfractaires à sa loi. Les duels se firent plus discrets, mais la mode se poursuivit et gagna les ecclésiastiques et les femmes. Une mode qui se renforça après la révolution, une sorte de décret d'amnistie concernant le duel ayant été adopté par l'Assemblée Législative.

Les Duels d'honneur furent alors en recrudescence au XIXème siècle... Notre siècle... Les Duels n'étaient pas condamnées par le Code Pénal. Seule la Jurisprudence de la Cour de cassation était employée : à savoir la peine d'assassinat en cas de mot d'homme, la peine de tentative d’assassinat lorsque le duel avait été convenu à mort, et, dans le reste des cas la peine convenue pour coups et blessures volontaires. Mais dans la réalité bien peu de duellistes furent poursuivis, et encore moins condamnés, tandis qu’une véritable rage du duel s’emparait de notre XIXème siècle.

Le duel fait alors partie intégrante des mœurs et devient une sorte d’institution propre à la bourgeoisie et à l’aristocratie, bénéficiant de la bienveillance des autorités. La plupart des grands noms de ce siècle, des personnes qui montrèrent par ailleurs leur intelligence et leur réflexion, se retrouvèrent sur le terrain à risquer leurs vies parfois pour des prétextes futiles. L’effet de mode et la pression sociale expliquent ces conduites. Le « monsieur qui ne se bat pas » devenait un poltron infréquentable, et cette peur de l’exclusion de la société, de la ruine d’une réputation fit, pour une bonne part, accepter un combat où l’on n’était pourtant pas sûr de briller.

Victor Hugo résume alors bien le dilemne posé par le duel aux hommes de ce temps : « Quand un homme raisonnable a eu le malheur de se battre en duel, il doit s’en cacher ou s’en accuser comme d’une mauvaise action ou d’une extravagance..... Le duel ne cesse d’être méprisable qu’en devenant odieux. Voilà toute ma pensée. Je dois cependant pour la compléter ajouter qu’il est des cas où le plus honnête homme ne peut se dispenser d’avoir recours à ce sot préjugé. » Il venait lui-même de se battre quelques mois plus tôt.

Paradoxalement, ce combat très singulier, et son code de l'honneur, pourrait être aussi considéré aussi comme un moyen de cimenter le lien social, en particulier entres les classes dirigeantes et la haute société. Le duel permet entre autres de résoudre de multiples conflits, en permettant d’évacuer les querelles d’une manière acceptée de tous et qui puise sa légitimité dans l’histoire.



oOo


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elswyn Zmeskall
~Altiste~
avatar

Nombre de messages : 392
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Alti
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Relations : .:Amours:.
Aucun
.:Amis:.
Elisabeth, plus qu'une amie, une soeur de coeur
.:Ennemis:.
Carlotta. Le fanty ?

Présentation : Fiche
Etats d'Âmes : Ici

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
900/2000  (900/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: Les Duels... ou comment défendre son honneur comme il se doit   Mar 21 Oct - 19:44

Les Duels... ou comment le lancer dans les règles de l'art




Pour lancer un duel, un mot ou un gant jeté à la figure de votre futur adversaire devrait largement suffire.

L'offensé, à savoir celui à qui l'on lance le duel, choisit alors deux témoins et les envoie à son offenseur qui les met en rapport avec deux de ses amis.

Les quatre témoins établissent s'il y a matière à duel ou à arrangement. S'ils estiment que la réparation par les armes s'impose, ils fixent les conditions du combat.

L'offensé a le choix des armes (épée ou pistolet, plus rarement le sabre). Les armes sont fournies par les témoins et tirées au sort entre les adversaires

Le duel à l'épée est au premier sang si l'offense est légère, à mort quand les témoins estiment que l'insulte le justifie (bien que la loi condamne sévèrement une telle extrémité).

Sur le terrain, les témoins attribuent leur place aux adversaires en veillant à de l' égalité des chances (duel au pistolet: 30 pas entre les adversaires).

Le combat ne commence que sur leur ordre et cesse avec la mort de l'un des adversaires ou lorsque les témoins estiment que la réparation est suffisante.



oOo


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Duels... ou comment défendre son honneur comme il se doit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Duels... ou comment défendre son honneur comme il se doit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Essais d'amplis (Marshall/Vox/Peavey/Laney/Genz Benz)
» Avec quelle coupe de cheveux préfèrez-vous Liam ?
» [Recherche] Comment gagner des tickets pour les meet and greet ?
» Comment se faire soi-même son bootleneck ?
» Comment "Uprader" un Fender FR50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phantom of the Opera :: Décrets de l'Opéra :: Notre Univers :: Nos Moeurs-
Sauter vers: