Il est certaines chansons à ne point chanter trop haut... A travers les murs de l'Opéra Garnier réside un air que tous murmurent et que nul ne chante : celui du Fantôme de l'Opéra... Qui sait de quelles sinistres partitions il sera l'auteur ?

 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De retour [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Romilly Duval

avatar

Nombre de messages : 87
Classe Sociale : Bourgeoisie
Emploi : Second Rôle, Mezzo-soprano, à l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
900/2000  (900/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: De retour [Terminé]   Lun 8 Juin - 8:15

Romilly s'énervait : non seulement ses parents l'avaient encore pressée de se marier, mais en plus, ils avaient eu l'outrecuidance de lui présenter un énième soupirant.! La jeune fille l'avait froidement éconduit, et avait quitté une fois de plus le domicile familial la rage au cœur... et triste de devoir supporter cela, et faire supporter cela à sa famille. Elle était heureuse à l'Opéra, dans le chant, seule. Quel besoin avait-elle d'un mari, d'un parti, d'une alliance? Son seul parti était sa voix, et elle lui appartenait. Sa seule alliance était le contrat avec l'Opéra, et elle l'avait choisi! Non, décidément, pas besoin d'un homme dans sa vie. Mais comment le faire comprendre à ses parents? Un moment, la jeune femme caressa l'idée d'un mariage blanc: elle choisirait un homme ne s'intéressant pas aux femmes, et qui la laisserait libre... Mais elle abandonna rapidement cette possibilité: elle ne connaissait personne de ce genre, et ce mensonge serait trop gros et dur à vivre.
Romilly en était là de ses pensées quand elle entra dans le hall de l'Opéra. Comme chaque fois, son coeur se réjouit d'être là, et elle admira encore une fois la beauté des lieux. Tout ici avait un aspect magique - comme dans ses rêves d'enfants. Elle ne regrettait rien de son parcours ni de ses sacrifices pour en être arrivée là.
Retirant son manteau, elle regarda machinalement tout autour d'elle. Elle avait donné rendez-vous à une autre Second Rôle ( soprano, celle-là ) ici; pourtant le hall était presque désert. Robyn était pourtant à l'heure, d'ordinaire... La jeune femme regarda l'heure: c'était elle qui était en avance. C'était dû à la fois à son départ précipité de chez elle, mais aussi à sa marche accélérée dans les rues de Paris pour évacuer sa colère. Maintenant qu'elle était tranquille et arrivée, tout allait mieux.
Elle ne resta pas en plein milieu du chemin, mais se décala sur le côté pour ne pas gêner les arrivants potentiels.
Elle se mit à réfléchir sur les dernières partitions qu'elle avait commencé à apprendre. Passage au dernier sol avant le contre-ut ; l'ut serait quand même dur à passer... De mémoire, elle revoyait les notes qui s'envolaient, redescendaient... Peu de notes aiguës dans sa partie, forcément, mais un ut qui était dur à passer - une chose qu'on ne pouvait rater. Il faudrait qu'elle continue à travailler ce morceau en profondeur, elle le savait. Mais passer des heures sur un air ou même ses vocalises ne la dérangeait nullement.

Enfin, un mouvement lui fit tourner la tête. Romilly regarda autour d'elle, cherchant la silhouette connue. Ce n'était pas qu'elle avait déjà des amis ici, mais des connaissances qu'elle appréciait... en général. Mais elle avait compris qu'entre Seconds Rôles on pouvait bien s'entendre, surtout quand on avait pas le même genre de voix: une mezzo ne ferait pas concurrence à une soprano... Deux sopranos ensembles, par contre, c'était l'éclat assuré selon les dires de beaucoup.
Romilly sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robyn Dowsett
~Soprano~
avatar

Nombre de messages : 41
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Chanteuse soprano (Second Rôle)
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Lun 8 Juin - 16:31

    Robyn montait les marches d'entrée de l'Opéra à vive allure. Son rendez-vous avait lieu dans quelques minutes, mais sa magnifique et lourde robe n'aidait en rien question vitesse. Elle la souleva délicatement pour éviter de marcher dessus et fit le plus vite qu'elle pu. Pressée, elle ne prêtait pas vraiment attention aux personnes alentours. Pourtant, quelqu'un ne manqua pas de s'interposer entre elle et sa destination.

    - Robyn Dowsett ! Est-ce bien vous ?

    La jeune femme cacha une moue agacée et se retourna. Le visage qui lui faisait face n'était pas des plus plaisants. La Carlotta en personne se tenait devant elle, hautaine. Coléreuse, comme à son habitude, elle grimpa jusqu'a la jeune femme d'un pas dur et stricte. Son atroce accent irrita les oreilles de Robyn.

    - Mademoiselle, vous êtes priée de chanter moins fort lors de notre prochaine représentation. C'est moi la Prima Donna, c'est moi et moi seule ! Tu n'as que le second rôle, crapule ! Déjà que cette Christine Daaé monte en flèche...

    Elle pestait sur elle comme une nourrice tyrannique. Ne voulant pas perdre d'avantage de temps, et connaissant parfaitement la réputation capricieuse de cette femme, Robyn aquiesca.

    - Bien Madame. Pardonnez moi, cela n'était pas dans mes intentions.

    La célèbre chanteuse laissa échappé un petit son de contentement et se retira auprès de son pauvre et servant laquais, qui lança un regard de compassion à Robyn. Elle lui souria.

    Enfin débarassée de cette étrange créature incompréhensible et pleine de vanité, Robyn repris sa montée des marches avec encore plus de rapidité qu'auparavant. Pénétrant dans le grand hall, elle fila à travers les couloirs afin d'atteindre le théatre. Elle poussa la lourde porte part laquelle les visiteurs entraient et découvrit Romilly, seule, patientant. Cette dernière tourna la tête en direction de la soprano.

    - Exscuse moi Romilly pour ce retard. J'avoue que La Carlotta ne m'a pas facilité la tâche...Je ne comprendrais jamais vraiment cette femme. Pourtant, Dieu sait combien elle regorge de talent.

    Robyn se pencha délicatement vers Romilly et lui déposa une bise sur la joue. La jeune femme était toute belle, comme à son habitude. Ici, à l'Opéra, toutes les chanteuses avait en général une magnifique garde robe et un goût prononcé pour les modes de l'époque. L'apparence était primordiale pour des femmes de scène, et la beauté dans ce milieu était aussi un moyen de se faire remarquer. Chacune des chanteuses étaient aussi guidée à travers son parcours à l'Opéra. Des mentors et des maîtres, cela ne manquait pas. Même si le plus grand maître de tous restait un mystère pour la plupart d'entre elles...Robyn désirait tant le voir, rien qu'une fois. Cet ange de musique, appelé aussi fantôme de l'Opéra, replié et caché à travers les murs, écoutant et dirigeant cet Opéra dans l'ombre. Elle se posait tant de questions...questions qu'on ne devait pas poser ici. C'était tabou et pervers d'évoquer cet être dissimulé. Pourtant, c'était tellement intriguant...N'écoutait-il que Christine Daaé ? Les regardait-il, ces chanteuses moins connues, de temps à autre à travers les failles des murs ? Estimait-il qu'elles étaient à la hauteur de ce bâtiment ?...

    Robyn revint à ses esprits et reporta son attention sur la mezzo. Après tout, elle était là pour coupler sa voix à celle de Romilly. Elle laissa ses yeux se poser sur la jeune femme.

    - Que m'as tu donc réservé ?...


Dernière édition par Robyn Dowsett le Lun 20 Juil - 11:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romilly Duval

avatar

Nombre de messages : 87
Classe Sociale : Bourgeoisie
Emploi : Second Rôle, Mezzo-soprano, à l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
900/2000  (900/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Mar 9 Juin - 1:21

Toujours pensant à ses partitions, la jeune femme vit s’approcher son rendez-vous. Romilly sourit en voyant approcher la jolie Anglaise. Elle enviait souvent sa grâce et sa beauté : ses longs cheveux châtains clairs et ondulés étaient magnifique, et la jolie soprane portait avec tellement d’aisance ces instruments de torture que chaque femme qui savait s’habiller portait : les corsets. Romilly elle-même en portait, mais elle avait mis une éternité à s’y habituer. Elle devait convenir que cela lui donnait une silhouette « de rêve » comme aurait dit un de ses premiers soupirants, mais elle les trouvaient inconfortables. Ce jour-là, elle portait une robe très élégante et seyante, mais qui semblait bien moins lourde que la superbe que portait Robyn.
Celle- ci lui fit une petite bise que la mezzo lui rendit avec un sourire. Elle enviait parfois la jeune femme certes, mais ça n’était pas de la jalousie et elle appréciait réellement l’autre Second Rôle. De plus, elle-même n’étant pas laide, elle n’avait rien à gagner à se laisser envahir par un sentiment aussi mesquin. Alors cette envie était plus de l’admiration.
A la remarque de la demoiselle sur la Carlotta, Romilly sourit un peu amèrement et fit la grimace :

« J’ai de la chance de n’être « que » mezzo. Elle m’embête beaucoup que vous autres, soprani… Et je n’ai pas assez d’expérience pour être un danger pour elle. Mais je te pardonne volontiers : tu n’es pas en retard mais juste à l’heure… »

Elle sourit franchement :

« Et puis avec une telle excuse, qui refuserait de te pardonner ? »


Romilly ne s’étendit pas sur les talents de la Carlotta. Elle ne pouvait nier qu’elle en avait – elle était Prima Donna, tout de même !- mais elle n’avait rien à y ajouter.
Robyn sembla quelques secondes penser à quelque chose et oublier sa présence, mais elle reporta son regard sur Romilly et demanda ce que celle-ci lui avait réservé. La brunette lui répondit :

« Rien de bien compliqué ! Je me disais juste qu’entre Seconds Rôles, on pouvait s’entraider ? »


Comment expliquer son projet à la jeune femme. Romilly enchaîna avant que l’autre ne puisse répondre. Elle ne voulait pas que Robyn exprime son sentiment avant d'avoir entendu sa proposition. Certes, elle devait s'en douter: elles en avaient un peu discuté il y a peu.

« On m’a fait récemment la remarque que nos deux voix « allaient bien ensemble » . Dans mes partitions, j’ai trouvé des duos pour soprano et mezzo. J’aurais voulu savoir si les travailler t’intéressait ? »


Romilly était hésitante. Elle avait peur d’un refus. Cet exercice lui semblait pourtant bénéfique et utile ; et cela lui permettrait à la fois de bien travailler, et de mieux connaître la soprano. Elle attendit le verdict avec angoisse.
Un rêve que partageaient beaucoup de chanteuses à l'Opéra Garnier participait de ce projet aussi: si elles étaient assez bonnes, assez techniques, assez talentueuses - et il fallait donc travailler pour cela- peut-être que le Fantôme daignerait s'intéresser à elles?
Les rumeurs sur ledit fantôme avaient effrayé, mais aussi fasciné la jeune femme lorsqu'elle s'était renseignée sur l'Opéra. Et quand elle avait été reçue, elle avait osé espérer. Mais bien sûr, depuis son arrivée, nul fantôme ne l'avait contactée. Mais Romilly caressait l'espoir que cela lui arrive un jour: elle avait bien réalisé son rêve de chanter à l'Opéra, alors pourquoi pas celui-ci?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robyn Dowsett
~Soprano~
avatar

Nombre de messages : 41
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Chanteuse soprano (Second Rôle)
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Mar 9 Juin - 13:02

    Apparement, Robyn n'était pas arrivée en retard, chose qui la soulagea. Elle détestait ne pas être ponctuelle. Les deux jeunes femmes polémiquèrent un court instant sur la principale Prima Donna de l'Opéra, La Carlotta. Finalement, il était clair qu'a travers les yeux de la plupart des autres artistes, cette femme ne valait pas mieux qu'une chanteuse incarnant la prétention à l'état pur. Ce personnage si particulier était donc vraiment réputé pour son mauvais caractère et ses caprices dans le milieu.
    Pas étonnant, après tout...Romilly insista sur le fait qu'être mezzo lui permettait d'être moins traquée par cette diva.

    Après avoir demandé ce qui avait incité la mezzo à la conviée, celle-ci répondit qu'elle désirait travailler des morceaux avec elle, tant certaines personnes avaient jugé leurs timbres d'une harmonie parfaite. L'idée n'était pas déplaisante du tout. Robyn n'avait jamais encore prit le temps de s'adonner à une pratique plus personnelle du chant avec une autre chanteuse. Elle n'était pas contre cette complicité, et finalement, qui à part une chanteuse d'Opéra pouvait mieux comprendre une autre chanteuse d'Opéra ? Elles avaient en commun cette scène, ce lieu, ce publique, ces connaissances, et cette image à donner. Cette image si parfaite que l'on exigeait d'elles. Ici, il fallait être à la hauteur des espérances. Pas le droit à l'erreur ou aux faux pas, surtout si l'on convoitait une place de Prima Donna. Pourtant, Robyn se sentait encore loin de ce grade...les places n'étaient pas à prendre, c'est pour ça que son grade lui suffisait amplement et qu'elle s'en contentait pour l'instant. A noter qu'être second rôle n'était pas une mauvaise chose, au contraire, mais voir des femmes telles que La Carlotta accéder au statut de plus réputée Prima Donna, c'était parfois un peu incompréhensible pour la jeune femme. Il fallait quand même avouer que, outre son étrange caractère, elle imposait quand même une remarquable prestance.

    Alors comme ça, Romilly avait songé à unir leurs deux voix ? Cela flattait Robyn. C'était charmant de songer ainsi à lier des personnes partageant la même passion. De plus, mademoiselle Duval avait l'air prédisposée à faire en sorte qu'elles s'entendent bien, et laissait flotter une ambiance de bonne humeur entre elles. Contrairement à Robyn qui pouvait paraître un peu froide aux premiers abords, cette jeune femme était tout à fait charmante et pleine de vie. Son visage était sans cesse animé d'un petit sourire en coin. Après quelques secondes de songes, et non pas de réflexion puisque Robyn était parfaitement d'accord, elle répondit enfin à la mezzo.

    - Je serais ravie de travailler ainsi auprès de toi. Après tout, cet exercice s'avère être fort intéréssant...

    Elles allaient surement commencer à répéter dès maintenant, malgré les nombreuses personnes et ménagères présentes dans le théâtre. Robyn se leva fièrement avec une moue mesquine, et attrapa les mains de Romilly afin de l'aider à se lever aussi. Elles s'étaient assises sur la scène durant leur discussion et devaient donc se redresser afin de laisser filer les notes de la manière la plus parfaite qui soit.

    - On va juste s'échauffer la voix si tu permet.

    Robyn se tourna vers les quelques musiciens qui répétaient un des morceaux pour la soirée à venir. Vu que cette représentation était souvent jouée, ils devaient être rôdés, ce qui poussa Robyn à aller leur demander un morceau que toute deux connaissait afin qu'ils les accompagne. Lorsque les premiers sons mélodieux des instruments sortirent enfin du silence, Robyn commenca à laisser échapper des notes ici et là. Romilly se mit à faire de même, en veillant à rester dans une tonalité s'accordant à celle de la soprano...


Dernière édition par Robyn Dowsett le Lun 20 Juil - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romilly Duval

avatar

Nombre de messages : 87
Classe Sociale : Bourgeoisie
Emploi : Second Rôle, Mezzo-soprano, à l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
900/2000  (900/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Mer 10 Juin - 4:54

[hrp: y a une scène dans le hall?? j'avais pas vu ça lol ^^]

Romilly fut soulagée et contente à la fois de l'accord de Robyn. Celle-ci semblait même plutôt contente qu'elle ait pensé à elle ; et son enthousiasme se manifesta par les gestes: elle prit la main de Romilly pour la faire se lever et proposa de commencer par quelques vocalises. Quelques musiciens qui travaillaient près d'elle acceptèrent d'agréer à la demande de la jolie soprano et ils entamèrent un morceau que toutes deux connaissaient. Romilly laissa Robyn commencer à chanter. La voix de celle-ci, aiguë et joyeuse, avec un beau timbre et une sorte de pureté, s'éleva. Romilly ne put s'empêcher de penser qu'avec un peu d'expérience et un bon mécène, on entendrait bientôt parler de Robyn Dowsett comme d'une excellente cantatrice. Et si ce n'était pas à Paris qu'elle ferait carrière, Londres, Milan ou Berlin seraient fiers d'avoir une telle Prima Donna.
Quand vint son tour, très rapidement, Romilly mêla sa voix à celle de sa partenaire. Plus grave et plus chaude - moins jeune fille "pure", plus "charnelle" - , on ne pouvait nier qu'elle s'alliait bien à celle de l'anglaise. Elle veilla à rester dans le même ton : on pouvait interpréter ce genre de morceau selon différentes manières. De plus, l'exercice était bien de faire ressortir les alliances possibles entre leurs deux voix.
Le morceau continua. Les musiciens participaient gentiment à tout cela; sans parler, mais concentrer pour bien jouer eux aussi.
Les deux seconds Rôles maîtrisaient leur technique, bien qu'on sente que leurs voix étaient encore "jeunes", et pas une fausse note ne vint ébranler l'ensemble. Romilly faisait tout pour s'avérer à la hauteur, comme toujours. Sa grande peur, ici comme sur scène ou en cours, était d'être incapable de donner ce qu'on attendait d'elle. Être parfaite, ne rien fausser, telle était la mission qu'elle s'imposait - comme toute chanteuse voulant réussir, elle en était sûre. Mais sur son visage ou dans sa posture, elle avait appris à ne pas montrer les efforts qu'une cantatrice ou chanteuse lyrique doit produire. Elle regardait sa compagne et voyait tout de suite qu'elles avaient dû avoir le même genre de mentor: chanter à l'Opéra doit, comme pour les ballerine, séduire le public et non lui imposer la vision du réel (ici, de l'effort). Il est vrai que les notes sortaient facilement, mais tenir un souffle, un rythme, un air demandait plus de concentration que les gens du commun ne le croyaient en général. La bouche de Robyn délivraient les notes comme un cadeau; et Romilly espéra qu'elle offrait le même genre de spectacle.

Plutôt rapidement, le morceau finit sur une dernière note à l'unisson, Romilly une octave plus bas que Robyn.
Ensuite, elle s'adressa aux musiciens pour les remercier.
La jeune femme regarda la soprano, attendant le verdict de celle-ci. Elle trouvait elle-même l'exercice concluant. En les écoutant toutes les deux, pour une fois qu'elle le pouvait, elle avait compris les dire de ceux qui pensaient que leurs voix étaient complémentaires. Bien sûr, chantant elle-même, elle pouvait se tromper et avoir mal entendu, c'est pourquoi l'avis de Robyn l'intéressait encore plus. Elle le lui fit savoir:

" Selon moi, nos voix vont effectivement bien ensemble... L'exercice m'a bien plu, aussi. Et toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robyn Dowsett
~Soprano~
avatar

Nombre de messages : 41
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Chanteuse soprano (Second Rôle)
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Jeu 11 Juin - 17:21

    [HRP : Non pas de scène dans le hall, les deux jeunes femmes avaient pénétré dans le théatre Wink
    "Elles allaient surement commencer à répéter dès maintenant, malgré les nombreuses personnes et ménagères présentes dans le théâtre."
    C'était pas très clair je te l'accorde Razz]
    __________________________________________

    Le son de la voix de Robyn résonnait à travers le théâtre, avec cette clareté que toute chanteuse soprano possédait. Le tintement des notes filait de sa poitrine, pour frôler chacun des murs au loin, et revenir aux oreilles telle une mélodie céleste. Lorsque Romilly laissa à son tour ses cordes vocales mener la danse, l'harmonie des deux voix donna des frissons à la jeune femme, qui se sentait vivre, comme à chaque fois qu'elle chantait ici. Ses yeux gris scrutant un point fixe en hauteur, sans jamais poser son regard sur le moindre siège qui d'habitude comportait un spectateur, Robyn était dans sa bulle, dans son propre piège, coincée dans ce monde de musique. Pourtant, elle n'avait pas envie de s'échapper. Elle voulait rester prisonnière de ces cordes d'instruments, de la voix de Romilly, de sa propre voix, et de l'Opéra lui même. Elle lui appartenait, à cet Opéra...Corps et âme. Elle ne se sentait chez elle qu'a cet endroit précis. Elle appartenait à ces directeurs, à ce professeur de chant, à ces artistes par dizaines...et au maître des lieux, invisible, transparent, imperceptible...Plus les notes devenaient hautes, plus elle se demandait si il l'entendait, caché dans l'ombre. Entendait-il la parfaite symbiose entre les deux chanteuses ? Le timbre si innocent de la soprano, et si profond de la mezzo ? Leur complémentarité était parfaite. Elles s'accordaient, tout simplement. Chacune apportait un plus à l'autre. C'était la magie des duos...Vibrer à deux.
    Seul la musique vivait, à cet instant précis.

    Robyn
    I am there, can you hear ?
    Faithful child of the music
    Dream tonight
    Of our glory


    Romilly
    Only you can understand
    Sweet dream which return
    Only you can teach me
    Speak about harmony


    Robyn
    Everything is real isn't ?
    Come back to me
    And teach me to live
    What else can save me ?


    Romilly
    Everything is so real
    I'm return to you
    I learn to be alone
    When the night is long


    Robyn & Romilly
    We are the futur and the past
    We could sing for them
    But can they hear our complaints ?
    But you, you can remind me the light
    Just you, into the darkness of the night.

    Les dernières notes mourrurent seules au milieu du théâtre. Déjà, quelques ménagères abandonnèrent leurs balais pour applaudir discrètement. Robyn avait encore les yeux fermés...elle avait cette singulière façon de vivre l'émotion jusqu'au bout. Doucement, elle rouvrit les yeux après quelques secondes accordées au silence. Romilly semblait elle aussi sortir du beau milieu d'un rêve. Elle se hâta à revenir vers Robyn. Elle lui avoua rapidement qu'elle avait beaucoup aimé le couplage de leurs deux voix, chose qui était réciproque.

    - C'était...

    Robyn scruta la salle, ses jolis yeux en alerte. Elle se pencha vers Romilly, comme pour lui murmurer un secret.

    - Je me demande si Lui, il a aimé...

    La jeune femme prenait un risque. L'évoquer allait peut être provoqué une sorte de choc chez la mezzo...pourtant, qu'elle chanteuse qui se respecte ne rêvais pas tout bas de satisfaire le véritable maître des lieux ?...Même si certaines en avait peur, pour Robyn, c'était comme une promesse de devoir le rendre fier. Il l'effrayait tout en l'intriguant. Pourtant, elle ignorait si il était vraiment réel. Elle ignorait comment le voir, l'approcher...elle ignorait surtout si elle en avait réellement le courage. Mais ainsi présenté, tel un génie dissimulé derrière les décors et les murs, il fascinait...


Dernière édition par Robyn Dowsett le Lun 20 Juil - 11:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romilly Duval

avatar

Nombre de messages : 87
Classe Sociale : Bourgeoisie
Emploi : Second Rôle, Mezzo-soprano, à l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
900/2000  (900/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Ven 12 Juin - 2:37

Robyn sembla elle-aussi avoir apprécié l’interlude musical. Cela fit vraiment plaisir à Romilly. Mais la question suivante la surprit et la déstabilisa : la soprano avait osé exprimer tout haut un espoir fou et commun – écoutait-Il ? Elle répondit sur le même mode de voix, le visage montrant clairement son trouble :

« Il doit entendre. Mais il ne s’intéressera pas à nous pour le moment. Nous devons être encore meilleures si nous voulons une chance. Il faut faire nos preuves. »

Sa voix était douce, et on entendait les accents rêveurs que forment les espoirs qu’on ose à peine formuler. Le Fantôme les faisaient toutes rêver. Certaines mourraient de peur à l’idée qu’il les voit et les écoute, trop impressionnées ou trop marquées par les contes d’horreur qu’on sert aux enfants ; d’autres donnaient le maximum pour qu’il sache qu’elles existaient. Romilly était de cette espèce-là, et ne doutait pas que Robyn aussi. La mezzo-soprano se demandait si une autre que la belle Christine attirerait un jour l’attention de cet artiste de l’ombre. Si c’était le cas, elle comptait bien être cette femme-là ! Elle qui n’avait pas d’amants ni d’amour, elle se sentait troublée : comment un homme, même un Fantôme, pouvait-il sans se montrer faire ressortir tant d’émotions ? Il transcendait la musique de tout le monde ici, même si c’était pour beaucoup inconscient : il fallait se montrer à la hauteur.
Souriant légèrement, elle demanda :

« Un autre morceau te plairait-il ? Ou nous pouvons retravailler celui-ci ? »


Beaucoup plus bas, avec humour, elle ajouta :

« Autant mettre les toutes chances de notre côté ! »


Elle ne croyait pas réellement que leur niveau était déjà suffisant pour attirer l’oreille fantomatique, mais le travail ne serait pas perdu. De plus, si le Fantôme n’écoutait pas, musiciens, ménagères, et visiteurs passant par là, pouvaient eux entendre… Et faire connaître sa voix – et soi-même – dans un tel milieu était essentiel et tous les moyens étaient bons.
Comme morceaux convenants à des duos mezzo/soprano, Romilly avait fait ses recherches. Un morceau de Vivaldi, parfait pour travailler une couleur commune, l’avait séduite. Elle proposa :

« Si un autre morceau t’attire, dis-le moi… En tout cas, j’avais pensé à un duo de « Esurientes » dans le Magnificat de Vivaldi… »

L'envie de reprendre dévorait la jeune femme. Chanter, pour elle, s’apparentait à la magie : quoi d’autre pouvait donner ainsi consistance à des sentiments, des émotions, de tels frissons… ? Et le morceau qu’elle proposait était excellent pour cela. Certes pas facile à chanter, surtout ensemble, il avait pour particularité d’avoir une spiritualité intégrante. Pas seulement parce qu’il était en latin et composé pour être une œuvre religieuse, mais aussi parce que les accents qu’il créait faisaient penser à une sérénité, et une montée au paradis.
« Montée au paradis » au sens figuré : celles qui le chantaient pouvaient presque jouir physiquement de ce qu’apportait un tel chant. Si elles arrivaient à faire frissonner l’auditoire, tout était gagné – elles auraient atteint le but que semblait s’être fixé le compositeur. Deux chanteuses comme elles devraient pouvoir y réussir, mais avec de l'entraînement - vibrer à deux n'était pas à la portée de n'importe qui et le travail qu'elles auraient à mener, si tout ceci se concrétisait, serait de taille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robyn Dowsett
~Soprano~
avatar

Nombre de messages : 41
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Chanteuse soprano (Second Rôle)
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Sam 13 Juin - 14:03

    Robyn analysa les paroles de Romilly minutieusement. Elle pouvait sentir dans sa voix le même désir de conquête...elle aussi voulait monter les marches une à une vers un glorieux destin. Elle aussi possédait ce regard regorgant de rêves. Mais finalement, cela effrayait presque notre héroïne...Elle se demandait si chacune de ces chanteuses était sincère, ou si leur simple but était de rabaisser plus bas que terre leur voisine, source de concurrence ? Pourtant, elle priait ardemment pour croire en cette mezzo, pour croire en ses paroles. Pour elle, le monde n'avait pas de sens si l'unique devoir était de ne penser qu'a soit.

    - Un autre morceau te plairait-il ? Ou nous pouvons retravailler celui-ci ?

    Robyn avait toujours le regard tourné vers Romilly. Seules ses pensées divaguaient. La jeune femme enchaîna doucement, en proposant de retravailler le morceau ou de s'attaquer à un duo sur Esurientes dans le Magnificat de Vivaldi...En vérité, Robyn ne savait pas trop, les deux propositions s'avérant très tentantes. Une idée lui vint soudain...

    - Romilly, assit toi je te pris !

    Elle lui attrapa la main avec innocence, et l'obligea à s'assoir sur un des sièges du théâtre. A l'autre bout, les musiciens rejouait discrètement leurs morceaux initiaux.

    - Ecoute moi. Nous n'avons aucun raison de ne pas gravir l'échelle de la gloire ensemble, puisque nos voix n'ont rien à voir. L'alliance que nous pouvons former avec nos timbres est particulièrement recherchée et originale. Beaucoup de gens apprécieraient, j'en suis certaine...

    Robyn se mordit la lèvre et hésita. Pourtant, l'idée avait germée dans sa tête telle une évidence. Elle était sur que leur rencontre était un signe du destin...Elle reprit :

    - Ecoute, je sais très bien que ca demandera du temps mais...

    Elle soupira, Romilly la regardait attentivement.

    - L'idéal selon moi serait d'apprendre autant de morceaux qu'il faut pour un spectacle entier. Les deux morceaux que nous pouvons travailler ne sont donc pas exclus ! Avec de la perséverance et du temps, les directeurs accepteront peut être de nous écouter. Si cela leur plait...peut être que...peut être que nous pourrons alors jouer notre propre représentation ici même, à l'Opéra ! Biensûr, nous n'y arriverons jamais seules...Les musiciens seront peut être un peu dur à convaincre, mais cet ange, caché...Peut être pourrait-il nous aider ?

    Romilly ne bougeait pas. C'est à peine si son visage avait exprimé le moindre sentiments durant les paroles de la soprane. Elle était là, immobile. Robyn jugea bon de la rassurer et de l'éclairer peut être d'une manière un peu plus posée.

    - Il y a pleins de choses qui sont impossibles à faire, et il y a celles qu'il faut tenter. Notre grade à toute deux est déjà imposants. Chanteuses de second rôle, c'est tout de même une place importante, non ? Si nous sommes encore là, tu peux estimer que nous ne déçevons pas le...

    Elle hésita.

    - ...le fantôme.

    Ses yeux croisèrent ceux de la mezzo, elle écoutait encore avec interêt, sans paraître choquée.

    - Cela peu sembler fou, pourtant, il ne nous inflige pas ce qu'il à pu infliger à La Carlotta dans le passé. Si nous sommes encore là, à chanter certains soirs, c'est parce qu'il nous considère dignes de son opéra...

    Bon, elle avait peut être visé les grands mots. Mais, c'était bien connu, Robyn était une jeune femme pleine de caractère, qui n'avait pas froid aux yeux. Mélange sensuelle de douceur et de répartie, elle était finalement plutôt équilibrée.

    - Même si nous n'arrivons pas à monter un projet de spectacle, aide moi à le voir...Mlle Daaé chante si bien ! Pourquoi ne voudrait-il pas nous apprendre ? M'entend t'il seulement ?

    Robyn plongea sa tête entre ses mains et ferma les yeux. Qu'en pensait Romilly, de son côté ? Elle ne pouvait nier qu'elle aussi désirait le voir, ou l'apercevoir, rien qu'une seconde...


Dernière édition par Robyn Dowsett le Lun 20 Juil - 11:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romilly Duval

avatar

Nombre de messages : 87
Classe Sociale : Bourgeoisie
Emploi : Second Rôle, Mezzo-soprano, à l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
900/2000  (900/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Dim 14 Juin - 1:07

Romilly ne bougea pas à la proposition de Robyn. Ça n’était pas parce qu’elle lui déplaisait, au contraire, mais parce qu’elle était étonnée. Elle venait de comprendre une chose que son caractère confiant ne l’avait pas préparée à affronter : Robyn pensait qu’elle la considérait comme une rivale pour gravir les échelons de l’Opéra. Mais la jeune française n’avait jamais pensé à cela – pour elle, soprani et mezzo-soprani ne pouvaient guère entrer en concurrence : elles ne chantaient pas les mêmes morceaux, à de rares exceptions, n’avaient pas les mêmes rôles ni les mêmes demandes, … Comment deux univers séparés, bien qu’interconnectés il est vrai, pouvaient-ils nourrir de telles pensées de jalousie et compétition l’un envers l’autre ? Cela dépassait la compréhension de la jeune Duval. Assise près de Robyn, elle écouta avec attention le reste de la proposition. Même si elle ne le montra pas immédiatement, l’idée la séduisait : travailler avec une personne qui lui était aussi sympathique que l’anglaise, qui avait une voix magnifique et complémentaire à la sienne, qui avait les mêmes rêves, … ne pouvait qu’être bénéfique, utile et surtout…. Amusant ? Intéressant.
Même lorsque Robyn avoua son envie d’intéresser le Fantôme, Romilly ne réagit pas par un air choqué, ni outragé : elle sourit. Et la suite de l’aveu la pétrifia : l’autre jeune femme avait réellement la même envie qu’elle de rencontrer ce fameux Fantôme – et elle dévoilait par son ton et sa réaction une sensibilité certaine, et un feu qui fit plaisir à la mezzo.
Elle prit son temps pour répondre. Elle tendit la main et caressa celle de la soprano. Elle lui fit relever la tête et la regarder.

« Je ne peux nier que nous travaillons bien ensemble. Que nos voix s’accordent très bien…Que nos envies et nos rêves sont les mêmes. »


Elle fit ici une pause. Comment exprimer ce qu’elle désirait demander sans vexer Robyn ? Elle opta pour une franchise doublée de gentillesse :

« Mais pourquoi penserais-tu que je puisse être une… adversaire ? Tu le laisse entendre et ça m’étonne. Je ne te mettrais jamais les bâtons dans les roues si toi-même ne décide pas que je suis ton ennemie, ma chère Robyn ! Je ne suis pas la Carlotta ! »


Elle sourit et continua sans laisser le temps à l’autre femme de répondre :

« Ton idée me plait. J’accepte avec un grand plaisir d’être la compagne dans cette aventure ! »

Le sort en était jeté : Romilly s’investirait dans ce projet corps et âme. Surtout si on pouvait espérer que la « récompense » serait d’être digne de recevoir l’attention de l’ange caché de l’Opéra.
C’était incroyable qu’une entité que personne (à part Mademoiselle Daaé) n’avait vue puisse influer autant sur la vie de personnes censées… qui n’auraient pas du croire aux fantômes. Mais Romy était loin de ce genre de considération, désormais : il existait, elle en était sûre – et Robyn en était persuadée aussi. Et puis Christine était une femme de confiance : si elle disait qu’il était là, c’est qu’il y était.
Elle reprit, avec enthousiasme :

« Nous devons nous constituer un répertoire alors ! J’ai plein d’idées ! Toi aussi apparemment ! »

La mezzo-soprano se leva et battit des mains comme une enfant, joyeuse à l’idée de tout ce qu’elles auraient à faire et au plaisir anticipé de chanter.
Puis elle redevint érieuse et demanda :

« Pour les musiciens… Qui ? Comment les payer ? … »

Mais tout de suite, la réponse lui vint et elle en fit part à sa partenaire:

" Il nous suffit de trouver un pianiste: pour travailler les morceaux au début, c'est largement suffisant... Ensuite, si notre projet est accepté, on verra... Et même, un récital avec un piano unique est parfois préférable à un orchestre selon moi... Tu en penses quoi? "

Il ne restait plus qu'à trouver les morceaux... Le Magnificat de Vivaldi... Et peut-être celui de Bach? Un morceau anglais lui plairait bien: clin d'oeil aux origines de la soprano... Peut-être un extrait de Dido and Aeneas de Purcell... Quelques morceaux français, c'était obligatoire... Et il faudrait peut-être prévoir de faire deux parties: un moment réservés à une époque ou un lieu, et l'autre moment ailleurs : morceaux étrangers aux débuts, les français ensuite. Ou inversement. Ou faire les oeuvres religieuses au début, les profanes ensuite? L'esprit de Romy bouillonnait d'idées. Elle les proposa toutes à Robyn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robyn Dowsett
~Soprano~
avatar

Nombre de messages : 41
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Chanteuse soprano (Second Rôle)
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Dim 14 Juin - 7:20

    Robyn laissa un soupir de soulagement s'échapper de sa poitrine. Romilly n'était pas plongées dans les idées maladroites de concurrence et de mauvaises intentions. Et cela rassura la soprano. Apparement, Romilly semblait attachée à l'idée. Elle pouvait voir à travers celui-ci la réalisation de son rêve devenir vraie. Hormis le fantôme, l'idée restait réfléchie. Mais, faire appel à lui, espérer sa venue et vouloir croiser son chemin était une toute autre affaire...De plus, Robyn ne voulait pas s'immiscer dans la relation très particulière entre Miss Daaé et ce dernier. Elle cherchait peut être juste à comprendre...

    Romilly poursuivit avec ardeur. Les idées semblaient germer de son esprit au fur et à mesure qu'elle parlait...Robyn lui souria. Elle aimait la volonté avec laquelle la mezzo s'exprimait. Il lui semblait, au plus profond d'elle, avoir trouvé la bonne personne pour l'aider et pour la suivre. Officiellement, Romilly déclara qu'elle était prête à accompagner la jeune femme dans cette aventure. Elle se leva, avec innocence, et entrechoqua ses deux petites mains de porcelaines entre elles. Robyn ria doucement à la vue de cette attitude si adorable.

    La mezzo posait des questions auxquelles elle répondait elle même. Elle annonca les morceaux qui pourraient convenir, essaya de structurer un minimum ses choix, et déballa le tout à Robyn. Un piano suffirait pour commencer d'après elle.

    - J'approuve. De toute façon, tant que le projet ne prendra pas un minimum son envol, nous n'aurons rien de plus je suppose.

    Robyn tourna son visage vers le théâtre et resta là, un court instant, à scruter cette majestueuse structure. Elle admirait cette fosse de sièges rouges parfaitement orientés en arc de cercle, et ces loges en hauteur qui imposait leurs balcons. Elle respira profondément, et regarda Romilly d'un air hésitant.

    - Tu pense que ca peut vraiment marcher ? Que nous avons une chance ?

    Romilly hocha la tête énergiquement, comme pour rassurer sa compagne.

    - Mais alors, comment allons nous prendre le contact avec cet ange ? C'est bien la seule chose dont nous pouvons ne pas être certaine ! Le trouver...

    Robyn réfléchit un court instant.

    - J'ai peut être une idée...

    La soprano passa une main dans ses boucles et enchaîna :

    - Il ne se montre jamais en publique, sauf à de rares occasions. Il est aussi notable qu'il ne vient que lorsque la musique est présente.

    Robyn commenca à marcher en rond, les bras croisés. Ses talons venaient heurter avec douceur le sol.

    - Peut être qu'il ne viendra pas...mais si l'on tient compte de ces deux choses, peut être acceptera t'il de prendre de son temps pour nous ?

    En marchant, Robyn s'était retrouvée au pied de la scène, près de la fosse des musiciens. Elle se tourna brusquement vers Romilly, veillant à parler à voix plutôt basse.

    - Il faut que nous chantions ici, dans le théâtre, mais uniquement pour lui. Il faut que nous chantions un morceau banal joué à l'Opéra, pour lui montrer que peu importe l'interprétation choisie, lui aussi à le droit de l'entendre. Pour lui faire comprendre que nous ne voulons pas spécialement le prendre au piège, nous viendrons nous livrer à lui la nuit, lorsque le théâtre sera vide et que tout l'Opéra sera endormit. Lorsque les dernières lumières seront éteintes...Nous serons alors seules avec sa voix, son esprit, ou son être en personne et nous chanterons, nous chanterons jusqu'a ce qu'il nous fasse un signe, même négatif, nous chanterons sur cette scène...
    Alors, enfin, nous serons fixées.


Dernière édition par Robyn Dowsett le Lun 20 Juil - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romilly Duval

avatar

Nombre de messages : 87
Classe Sociale : Bourgeoisie
Emploi : Second Rôle, Mezzo-soprano, à l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
900/2000  (900/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Mer 17 Juin - 3:25

Romilly ouvrit de grands yeux à la proposition stupéfiante de la soprano. Décidément, évoquer le Fantôme et imaginer de tels stratagèmes pour le rencontrer, si c’était tabou pour la majorité des gens à l’Opéra, ça ne l’était pas pour elle. Que Robyn ose en plus s’en ouvrir à elle, non seulement l’étonna mais lui fit très plaisir. Un sourire en coin fleurit sur ses lèvres tandis qu’elle imaginait la scène. Son imagination prenait le relais, fonctionnant à part de son cerveau « méthodique » qui échafaudait des plans. Elles, dans une salle vide, avec quelques simples bougies pour éclairage - il fallait garder l’atmosphère un peu magique - et puis, leurs voix, s’entremêlant et donnant vie au vide et au silence. Serait-ce suffisant pour intéresser leur possible auditeur ? Romilly l’ignorait, mais cela valait réellement la peine d’essayer !
Elle reporta son regard vers Robyn :

« Tu as des idées magnifiques, tu sais ? Je pense que nous avons une chance ... »

Elle sourit franchement en regardant sa compagne, puis elle se rassit, en enroulant une mèche de cheveux autour de son doigt, l’air pensif.

« On risque quoi, si on ne demande pas l’autorisation et qu’on nous surprend ? »

Elle ne se voyait pas aller voir le « grand chef » et demander candidement qu’on leur passe une salle, de nuit, quand même les concerts prévus seraient terminés et tout le monde rentré chez soi... Si Robyn y arrivait, tant mieux, mais elle doutait quand même qu’on les y autorise...

« Je ne pense sincèrement pas qu’on devrait mettre d’autres gens au courant, sauf peut-être le pianiste... Nous serions prises soit pour des folles, soit pour un danger pour les autres... »

Romilly savait bien qu’à Paris, qui plus est dans un milieu tel que le leur, la moindre rumeur, surtout de telle sorte, était la perte assurée de la moindre chance de réussite - tant à l’Opéra que sociale... Elle était prête à prendre ce risque à condition qu’on prenne les précautions maximales.
D’autres préoccupations l’envahirent, mais cette fois-ci, beaucoup plus en rapport avec le chant :

« Il nous faut choisir une nuit... Pas avant que nous ne connaissions parfaitement les morceaux, déjà... Ensuite, de préférence une nuit sans concert, pour la « concurrence ». »


Romilly sourit, et regarda la soprano, demandant du regard son avis, et continua :

« Il faut choisir une salle... Je propose une petite salle, la plus discrète possible... et assez à l’écart... Il faudra vérifier les aérations avant de la choisir... »

Elle pensa nécessaire de préciser :

« Je pense aux aérations parce que j’ai l’intuition que c’est grâce à ce genre tuyaux, de choses, que la musique peut circuler jusqu’au lieu où écoute le Fantôme... Tu ne crois pas ? »


Les yeux brillants, les joues rosies, Romilly donnait tout à fait l’image d’une passionnée parlant de sa passion... Elle avait gardé un ton bas, juste assez audible pour que seule Robyn ne puisse entendre ; mais avec la musique qui avait repris derrière eux, personne ne pouvait les entendre à priori. Dans son esprit, la symphonie des émotions avait commencé : angoisse ( est-ce réalisable ? cela marchera-t-il ?), impatience ( bientôt ? ), joie ( chanter, et avec une telle soprano... ! Avoir une telle chance à portée de voix ! ), inquiétude (les surprendrait-on ?), ... Tout se mélangeait et jouait sa propre partition indépendamment des autres.
Une question traversa son esprit et se fraya un chemin vers ses lèvres.

« Pourquoi me fais-tu confiance ? Tu avais l’air méfiante au début pourtant ? »

Quant à elle, si elle se sentait en confiance avec l’anglaise, c’est qu’on ne pouvait feindre un tel rêve, une telle envie, une telle passion. L’honnêteté dégagée l’avait convaincue et tellement de choses les rapprochaient qu’elle ne pouvait douter de la justesse de son sentiment.
Elle eut un regard et un sourire francs vers Robyn pour l’encourager à répondre avec la même franchise qu’auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robyn Dowsett
~Soprano~
avatar

Nombre de messages : 41
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Chanteuse soprano (Second Rôle)
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Ven 26 Juin - 19:22

    L'idée pouvait donc devenir réalité. Tout allait pouvoir donc prendre vie, ici, au sein même de l'Opéra Garnier. Robyn passa une main dans ses cheveux, observant la mezzo donner quelques renseignements de la plus haute importance pour que tout se déroule au mieux. Pour finir, elle lui demanda pourquoi elle décidait soudainement de lui faire confiance.

    - Il faut savoir faire des choix pour arriver à ses fins. Il faut réussir à trouver les bonnes personnes au bon moment. Comme moi, tu es entre la gloire et l'anonymat. Toi seule pouvait finalement me comprendre. Toi seule pouvait savoir à quel point cette idée était importante. Qu'elle chanteuse ici ne rêve pas d'être l'une des muses du fantôme ? Peut être finira t'il par nous ouvrir les portes de son entre, ou peut être pas...Dans tous les cas, je suis parfaitement certaine que tu sais ce que je ressens. C'est ce qui m'a poussé à te faire confiance. Il le fallait, j'avais besoin de quelqu'un.

    La soprano vérifia un court instant que personne n'écoutait. Après tout, il valait mieux rester vigilante. Comme l'avait si bien dis Romilly, personne ne devait être au courant, si ce n'est peut être le pianiste...Quoi qu'il en soit, cette affaire était classée secrète. Robyn fixa à nouveau la mezzo, veillant toujours à parler à voix basse.

    - Ecoute, je te suis éternellement reconnaissante de me suivre dans un tel défi...promet moi que tout ceci sera notre secret, et que tu ne dévoileras jamais rien ?

    Robyn pris les deux mains de Romilly dans les siennes et les pressa doucement.

    - Nous devons être en parfaite harmonie pour une telle tâche...

    Elle sentait qu'elle avait trouvé la bonne partenaire pour une telle << mission >>, mais elle voulait entendre celle-ci la rassurer, lui certifier qu'elle ne la tromperait pas, qu'elle tiendrait parole, et qu'elle irait jusqu'au bout.

    Qu'allait-elle répondre ? Allait-elle soudainement refuser ? Allait-elle rebrousser chemin ? Il fallait que Robyn soit sur...désormais, soit c'était avec elle et c'était décidé, soit c'était impossible à jamais, maintenant qu'elle était dans la confidence. Qu'elle bête avait donc piqué notre jolie soprano au point de l'envoyer réclamer de l'aide à une autre ? Elle qui voulait tant percer le secret de F de l'O, elle avait du accepter sa faiblesse et s'en remettre à quelqu'un. Ce personnage dissimulé derrière les murs de l'opéra ne se montrerait pas facilement. Tenter de le trouver seule relevait de la folie.

    - Je ne veux pas te forcer à faire quelque chose qui pourrait t'effrayer ou te mettre en danger. C'est ton choix, et même si maintenant tu es au courant de tout, ne te sens pas obligée de me suivre par respect ou par curiosité. Il faut que tu en es envie toi aussi. Il faut que tu te mette en tête que, oui, peut être, nous allons réussir à nous connecter à lui, et qu'il sera surement là, tout près. C'est quelque chose de dangereux, mais c'est quelque chose de fort. C'est à toi de décider, et uniquement à toi.

    Robyn bercait toujours les mains de la mezzo, comme pour la rassurer, comme pour lui promettre que si elle la suivait, elle lui en serait éternellement reconnaissante, coûte que coûte, et que sa confiance envers elle serait sans limites. Mais il fallait qu'elle promette de tenir jusqu'au bout.
    Pour Robyn, c'était extrêmement important. Elle avait mijoté ça depuis bien longtemps, toute cette histoire de rencontre avec le fantôme, mais jamais n'en avait parlé à qui que se soit. C'était pourquoi pour suivre sa propre promesse, elle cherchait une véritable amie, épaule et complice, digne de ce rêve.


Dernière édition par Robyn Dowsett le Lun 20 Juil - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romilly Duval

avatar

Nombre de messages : 87
Classe Sociale : Bourgeoisie
Emploi : Second Rôle, Mezzo-soprano, à l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
900/2000  (900/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Sam 27 Juin - 4:34

L’explication de Robyn satisfit Romilly. Elle était logique et franche, et cela lui plut. De plus, c’étaient aussi les raisons qui avaient poussé la mezzo à demander cette entrevue musicale, et à accepter si rapidement l’idée de la soprane. Elle sourit gentiment en hochant la tête à Robyn, montrant par là qu’elle comprenait et acceptait ses paroles. Elle écarta d’une moue les remerciements de l’anglaise, mais celle-ci demandait déjà une promesse, en lui prenant les mains. La française remarqua que toucher les gens semblait toujours rassurer sa nouvelle amie, et elle serra ses doigts en retour, pour lui signifier sa confiance. Un petit balancement faisait danser leurs mains jointes, comme si cela pouvait les bercer et éloigner d’elle toute peur. Les paroles suivantes de la second-rôle confirmèrent cette impression. Romilly finit par répondre :

« Tu peux me faire confiance. Je ne dirais rien. Pour nous, et pour nos chances de réussite. Je ne dirais pas que je n’ai pas peur : c’est une aventure trop grane pour qu’il n’y ait pas quelques aspects qui m’effrayent, mais je choisis en connaissance de cause. Et à deux, il y a moins de danger possible que seule, non ? »

Ca n’était qu’une question oratoire, n’attendant pas de réellement réponse, et la jeune fille continua sans tarder :

« J’ai décidé de m’engager avec toi dans ce projet. Parce que je le veux, et que je sais que nous devons le faire sous peine de nous en vouloir à nous-même jusqu’à la fin d’avoir ignoré cette possibilité. Je continue d’être partante, tu peux en être sûre. »

Romilly avait l’impression tenace de vivre un rêve. Elle espéra intensément qu’il ne tournerait pas au cauchemar. Méfiante, elle jeta un coup d’oeil autour d’elles, comme Robyn auparavant, et proposa :

« Discuter ici de cette idée n’est pas forcément très recommandé. J’habite seule en ce moment, je te propose donc d’aller chez moi boire un thé et en discuter plus longuement. Cet après-midi, j’ai un cours et une répétition, et je n’aurais plus le temps. Mais pour le moment, je suis libre. Et toi ? »

Il faudrait choisir quel pianiste les aideraient, faire la liste des morceaux, trouver des plages d’horaire pour répéter le plus souvent possible sans se faire remarquer, ... Romilly pressa les mains qu’elle n’avait pas lâchées et rassura une dernière fois Robyn :

« Nous allons réussir, je le sais. Il le faut. Et si cette fois-là ne marche pas... Nous pourrons réessayer autre chose. »

Cette dernière phrase celait son accord et la promesse d’aller jusqu’au bout du projet, voire au-delà. Puis elle dégagea doucement ses mains et taquina la soprano :

« Si on nous voit ainsi, les rumeurs diront que nous sommes amantes et tu sais quel mal font les rumeurs... »

Un clin d’oeil plus tard et elle dit, murmurant avec malice :

« On devrait peut-être nous méfier de la Carlotta de ce côté... Elle te fait tant de réflexions qu’elle ne peut que t’admirer... peut-être intimement... Qui aime bien, châtie bien, dit-on. »

Elle hésita alors. Peut-être qu’elle avait été trop vulgaire, trop franche, trop libérée pour Robyn. C’était là des commentaires qu’elle n’avait jamais osé devant quelqu’un même si elle n’en pensait pas moins... Test décisif : Robyn voudrait-elle encore d’elle comme partenaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robyn Dowsett
~Soprano~
avatar

Nombre de messages : 41
Classe Sociale : Peuple
Emploi : Chanteuse soprano (Second Rôle)
Lieu de vie : Quartier de l'Opéra
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
600/2000  (600/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Lun 29 Juin - 7:50

    Romilly ne tarda pas à rassurer Robyn. Elle lui assura son aide, lui fit remarquer sa crainte, mais s'engagea dignement, comme elle l'avait dit. Ses mots eurent l'art d'apaiser la soprane, qui craignait d'avoir choisit un peu vite sa partenaire. La mezzo proposa alors qu'elles se retirent toutes deux dans ses appartements. Robyn aquiesca, tant l'endroit n'était pas idéal pour parler d'un tel projet. Avant de filer, Romilly ne pu s'empêcher de confier qu'elle avait quelques mauvaises impressions de la Carlotta. Robyn laissa un petit rire s'échapper de sa poitrine. Décidement, elles allaient vraiment bien s'entendre...Pourtant, Romilly sembla regretter ses aveux un peu trop explicites.

    - Ne t'inquiète pas, je ne la porte pas vraiment dans mon coeur moi aussi.

    Elle lui fit un clin d'oeil et l'entraîna en dehors de la grande salle de théâtre. Elles descendirent gracieusement les grandes marches du hall et saluèrent au passage quelques messieurs dames leurs adressant de douces révérences. Robyn poussa la lourde porte d'entrée de l'Opéra et laissa passer Romilly. La soprane remarqua que son laquais était là, patient, donnant à boire à ses chevaux. Elle l'appella en lui faisant un furtif signe de la main. La calèche vint alors se poster tout près des deux jeunes femmes. Robyn demanda à son laquais de patienter quelques minutes, afin de mettre au clair quelques petites choses avec sa complice.

    - Arrivées chez toi, nous n'aurons qu'a dresser la liste des morceaux que nous désirons chanter. Le choix devra être minutieux et réfléchit. Il nous faudra tenir compte des exigences possible que pourrait avoir un personnage tel que le fantôme. Ensuite, je propose que l'on passe en revue les quelques pianistes de l'Opéra pour décider de celui qui nous semble le plus apte à comprendre et à exécuter les chansons choisies.

    Le soleil rayonnait dans le ciel, et la journée était parfaite. Personne ne pouvait se douter que là, devant ce majestueux Opéra, une mission des plus dangereuses et des plus imprudentes prenait peu à peu vie. La place était remplie de cries, de paroles et de rires...Les marchands avaient sortient leurs échoppes et hurlaient déjà que leurs produits étaient moins chers que ceux de leur voisin. Les petites filles se faisaient poursuivre par les petits garçons, qui d'un coup de baguette magique inexistante les faisait prisonnières. Les mères bavardaient entre elles, leur panier sous le bras, tandis que les pères parlaient affaires sur les terrasses des bars environnants. Pourtant, à quelques mètres de toute cette vie, ces deux chanteuses encore trop peu connue du publique parlaient elles, de quelque chose qui normalement ne s'évoquait pas, pas même au sein de l'Opéra en question.

    Robyn déclara vivement :

    - Allez, en voiture. Ne perdont pas de temps, il ne faudrait pas que tout cela te mette en retard pour tes répétitions de cet après midi. Tu n'a qu'a me donner l'adresse exacte de ta résidence, que je la communique au laquais.


Dernière édition par Robyn Dowsett le Lun 20 Juil - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romilly Duval

avatar

Nombre de messages : 87
Classe Sociale : Bourgeoisie
Emploi : Second Rôle, Mezzo-soprano, à l'Opéra Garnier
Lieu de vie : Autres Quartiers
Présentation : Fiche

Les talents
Influence Sociale:
900/2000  (900/2000)
Redoutabilité en Duel:
200/2000  (200/2000)
Expérience Artistique:
1200/2000  (1200/2000)

MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   Mar 30 Juin - 13:31

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De retour [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De retour [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour de chez RF Charles
» Saké (Zakariens) - REPORTAGE "Je suis de Retour"
» JOHNNY HALLYDAY: le retour a Los Angeles
» Retour au vinyl
» Joey Belladonna de retour dans Anthrax

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phantom of the Opera :: L'Opéra Garnier :: Rez de Chaussée :: Le Grand Hall-
Sauter vers: